Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juillet 2016 5 29 /07 /juillet /2016 20:17
Test #96 - Tom and Jerry Tales (GBA)

Année : 2006

Editeur : Warner Bros. Interactive Entertainment

Genre : Mini-jeux/Plateforme (attendez la suite...)

Plateforme : GBA

Speedrun : Non


 

Auteurs : Atypique et Flappy


 

Au jeu du chat et de la souris

Les contes de Thomas et Jérémi

Les contes de Thomas et Jérémi

Ah, l’enfance ! Cette période où tous, nous avons pu être marqués par des dessins animés ! Quel que soit leur genre, ils nous faisaient passer de bons moments devant la télé…surtout en l’absence de console de jeu branchée sur ladite télé ! Parmi ces dessins animés, certains sortaient du lot, clairement. Hein ? Non, je ne parle pas des Tortues Ninja ou des Razmoket, même si j’aime beaucoup. Non, pas l’Inspecteur Gadget non plus ! Vous avez lu le titre du test ? Oui ! Voilà ! Nous parlons donc de Tom et Jerry.

L'atelier secret de Jerry. Il s'en passe des choses entre les murs...

L'atelier secret de Jerry. Il s'en passe des choses entre les murs...

Tom et Jerry…ces noms ne peuvent que susciter une certaine émotion chez vous, peu importe votre âge. Car on les doit à Hanna et Barbera, qui les créèrent en 1940 pour le compte de la MGM ! Et ces deux damnés quidams de chat et souris (laissez votre mémoire se rappeler de qui est qui…toute façon, vous ne pouvez pas vous tromper, le but de la plupart des épisodes est le même, le chat cherche à manger la souris, et le dessin animé dans son apologie des nuisibles laisse toujours vainqueur la souris. On peut donc dire que le chat, à chaque épisode Tom-be, alors que la souris, se marrant sans cesse, s’écrirait « J’ai ri ») ont mené belle carrière jusque dans le giron de la Warner, où ils sont toujours produits aujourd’hui. Pour vous dire, chez Atypique, la diffusion de Tom et Jerry sur Cartoon Network à 18h était un grand moment de réunion familiale !

On retrouve bien le côté DA lors des "cinématiques"

On retrouve bien le côté DA lors des "cinématiques"

Qui dit grosse production animée, dit forcément produits dérivés. Et ça tombe bien puisque Tom et Jerry a été adapté dans presque tous les domaines et genres possibles : Jouets et figurines pour enfants, cartes à collectionner, films, autocollants… et même en bonbons ! Et bien sûr, en jeux vidéo. Ben oui… 

Un plan munsteravélique ! (Tu comté sur quoi aussi ?)

Un plan munsteravélique ! (Tu comté sur quoi aussi ?)

Étrangement, nos deux amis sont arrivés assez tard dans le monde du jeu vidéo, étant donné son succès télévisuel. Le jeu le plus ancien que nous ayons trouvé est un jeu sorti sur ordinateurs (Amiga, ZX Spectrum ,etc.) en 1989, sobrement intitulé…Tom & Jerry 2 (aussi appelé Hunting High and Low). Visiblement, le 1 est sorti 3 ans après sur NES, GB et consoles Sega, inspiré du film sorti en 1992. Bon, c’est pas grave. Dans l’ensemble, les premiers jeux sortis sous cette licence sont à placer entre médiocre et passable, mais popularité oblige, ils se sont assez bien vendus, notamment auprès du jeune public. Et dans les années 2000, ça donne quoi ?


 

Gruyère ou goudat ? Bah, ça sent le piège en tout cas...

Gruyère ou goudat ? Bah, ça sent le piège en tout cas...

Petit saut en 2006, alors que la PS3 se fait attendre et que cela fait pratiquement deux ans que la Nintendo DS est sortie (une petite révolution en son temps), Warner Bros. décide de sortir un jeu basé sur Tom & Jerry Tales, sa toute nouvelle série animée. Et la décision est de le porter sur DS, bien sûr, mais également… Gameboy Advance ! Car même en 2006, la GBA est encore en forme, et si l’on sent la fin venir, son catalogue s’étoffe encore pas mal, profitant de la rétrocompatibilité de la DS, et de la sortie encore récente de la Game Boy Micro.

Drôles de pieds de table...

Drôles de pieds de table...

« Les adaptations, c’est toujours nul » diront certains. Ceux là devraient écouter leur maman leur rappelant qu’on ne dit pas « c’est mauvais » mais « je n’aime pas », bien que des fois, il soit difficile de croire que quelqu’un ait été payé pour coder ce que l’on retrouve sur écran…mais je m’égare. Z’avez qu’à jouer à Duck Tales, et on en rediscute. Bref. Savez-vous quel studio a distribué ce jeu ? Il s’agit de Eidos, les même qui se sont occupés de Tomb Raider ou Hitman. Ont-ils eu le nez fin sur celui-ci ?

Un scénario et des mini-jeux d'une profondeur jamais vue...

Un scénario et des mini-jeux d'une profondeur jamais vue...

MAIS BOUFFE LA MOI CETTE SOURIS !

MAIS BOUFFE LA MOI CETTE SOURIS !

Ouais, bon, tu l'as cherché aussi...

Ouais, bon, tu l'as cherché aussi...

Vous le saurez en lisant la suite du test. Sans dec ! Pensez à boire, aussi, c’est nécessaire en cas de canicule. Par contre, ne le versez pas sur votre ordi/tablette/téléphone. Le contenu du verre, hein. Le verre aussi, d’ailleurs, car s’il est liquide, j’ai bien peur que votre machine fonctionne moins bien après. Vos mains aussi en fait. J’en étais où ? Ah, oui.

Meurtre au grille-pain.

Meurtre au grille-pain.

Rappelez-vous cette sensation d’avant la dématérialisation, d’acheter un beau jeu, contenu dans une belle boite (en carton pérave qui supportera tout juste la première ouverture), accompagné d’un petit manuel richement illustré. La cartouche est insérée dans la console, l’excitation monte, l’attente du début d’une nouvelle et palpitante aventure… On s’y croirait hein ? Et si on vient de mettre dans la machine une Final Fantasy ou un Zelda, elle est même justifiée. Mais ce Tom & Jerry, qui effectivement possède une sympathique boite, bien que manquant un peu d’originalité, sera-t-il digne de cette excitation ? (qu’est ce qu’on peut faire comme teasing dans ce test !)

Apprends la transparence avec Tom & Jerry, cours 1 : Oh le joli trou !

Apprends la transparence avec Tom & Jerry, cours 1 : Oh le joli trou !

Après récupération de quelques piles (parce que les batteries, c’est bien trop avant-gardiste), on allume la console. BON, IL VA COMMENCER CE TEST OUI OU M***E ? Oui, oui, deux secondes, oh ! On est donc accueilli par la (courte) musique du dessin animé, un minimum étant donné le support (on n’est plus sur Game Boy, ici).

Apprends la transparence avec Tom & Jerry, cours 2 : Ah ben, il a disparu !

Apprends la transparence avec Tom & Jerry, cours 2 : Ah ben, il a disparu !

On retrouve un jeu au style graphique cartoonesque bien connu des amateurs du dessin animé, le jeu respecte assez bien son univers, en tout cas celui de la série à ses débuts. Les personnages sont assez bien dessinés pour les cinématiques (plus proche du diaporama, cela dit), avec un niveau de détail suffisant. Notez également que les décors changent un peu, de temps en temps. Et ne sont pas trop vides (enfin, faut le dire vite), avec la reproduction des différentes pièces de la maison. Bon après, on faisait bien mieux sur SNES, et on aurait pu faire bien, bien mieux sur GBA. Petit plus pour toutes les petites animations quand un personnage prend un coup. C'est déjà ça...

Jouons à "Pomme/Banane/Raisin" (sans dec...et c'est le même sprite de pomme que pour les pieds de table...)

Jouons à "Pomme/Banane/Raisin" (sans dec...et c'est le même sprite de pomme que pour les pieds de table...)

Coté Gameplay et Scénario (soyons fous, mélangeons les deux !), on retrouve l’éternel combat entre Tom le chat et Jerry la souris (vous aviez trouvé ?). Tom a dérobé tout le stock de fromage de Jerry, le condamnant à une triste fin, le manque de fromage pouvant être fatal à une souris (si si). Mais Jerry ne l’entend pas de cette oreille – qu’il a déjà bien grandes. Et c’est là que nous, petits joueurs, intervenons, prenant le contrôle du rongeur dans sa quête du Saint Nectaire à travers toute la maison, quête évidemment semée d’embûches (mais pas d’enNoêl). Tous les morceaux de chaque niveau devront être ramassés, sans quoi le niveau suivant ne sera pas débloqué. Alors là, c'est le moment où je peux commencer à déverser quelques litres de bile. Le jeu est, franchement, indigent. En fait de jeu, il s'agirait plutôt de mini-jeux où il faut défoncer Tom (à coup de table, d'enclume, de grille-pain, etc.). Ces mini-jeux sont à peine dignes d'un jeu flash gratuit. En 2006, il y en avait déjà beaucoup ! Et entre ces mini-jeux ? Jerry traverse des niveaux de plateforme minables, avec des sauts simples, mais à la physique digne des meilleurs jeux Atari 2600 (oui, la console sortie en 1977, avec une physique réduite à son minimum, quand il y en avait...), où becter du fromage sera son seul but. On pourra se demander quel est l'intérêt pour Tom de voler des kg de fromage, si en fait ça ne représente qu'une journée de bouffe pour la souris... Le tout avec un nombre d'actions incroyable, genre aller à droite, à gauche, et sauter...et de temps en temps un truc dépendant du niveau (balancer un couteau sur un point fixe, couper les pieds d'une table...). Bref, dans le meilleur des cas, 6 des 10 touches de la consoles sont utilisées. Dingue ! Enfin, au moins, le jeu n'est pas dur, ça réduit la durée du calvaire. Oui parce qu'en plus d'être mauvais, il est court et sans sauvegarde (il y a tout de même un système de mots de passe). Ouais, on se croirait revenu 10 ans plus tôt sur GB... Et qu'on en vienne pas me dire « Bah, c'est pour les gamins » ! Les gamins ont aussi droit à des jeux dignes de ce nom ! Et puis ça a déjà été dit plus haut, alors zut !

Souris mouillée...drôle !

Souris mouillée...drôle !

Petit détail à noter, c’est Tom qui trace le chemin de Jerry en semant quelques morceaux de fromage pour le faire venir vers lui et le faire tomber dans son piège…qui va donc forcément se retourner contre lui.

 

Et le son dans tout ça ? A peine mieux que le reste. Visiblement la musique ne faisait pas parti du packaging, aussi elle ne m'évoque pas du tout T&J. De toute façon, elle dure à tout casser (pas chez vous, hein!) 10 secondes et tourne en boucle. Sans intérêt, mais pas insupportable, c'est déjà ça... Les bruitages, par contre, sont proches de ce qu'on peut attendre d'un jeu T&J. C'est déjà ça...

 

Au final, qu'est ce qu'on a ? Un jeu flash, développé en 15 jours, à des années lumières du fun du jeu sorti sur PS1 en 2000. L'exploitation minière (ou des mineurs, je sais plus), quand ça s'enfonce allègrement dans le foutage de gueule, c'est inacceptable. Et ce jeu l'est...


 

Les plus :

- Une vague bonne impression au

début (pendant, allez, 5 minutes)

- Graphismes pas trop médiocres,

des petites animations sympatoches.

- "C'est déjà ça..."

Les moins :

- Système de mini-jeux totalement ringard

- Jouabilité bien trop simpliste

- HORRIBLEMENT répétitif, gameplay

comme musique

- Durée de vie trop courte (m'enfin, vu les qualités du soft, c'est presque un plus...)

- Pensée aux enfants qui auraient aimé un bon jeu...

Conclusion : 3,5/10

Tom & Jerry Tales aurait pu être un bon jeu. Il y a de quoi faire, avec cette licence, et même la petite intro du jeu n'augurais pas du si mauvais. Répétitif, mal codé, mal adapté, court, les adjectifs péjoratifs ne manquent pas, et à ceux là s'ajoutent inévitablement un certain ennui, suivant une première frustration (surtout si le jeu a été payé au prix fort!). Un jeu qui aurait été tout juste acceptable sur GB, mais qui ne l'est pas du tout sur GBA. Vous aimez Tom & Jerry ? Achetez une PS1. Vous voulez ruiner vos souvenirs ? Restez sur GBA. Toute façon, moi, j'ai toujours voulu voir Jerry se faire bouffer une bonne fois pour toute par Tom...

Depuis le temps que j'attendais ça ! Sourie pas, t'es morte ! (enfin souris quand même...)

Depuis le temps que j'attendais ça ! Sourie pas, t'es morte ! (enfin souris quand même...)

Partager cet article

Repost 0
Published by flappy-spirit
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de flappy-spirit
  • Le blog de flappy-spirit
  • : Flappy-Spirit est un blog de test de jeux de Game Boy, principalement de première génération. Amateurs de vieux jeux ou simples curieux, soyez les bienvenus!
  • Contact

Recherche

Liens