Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 19:42

boitier.jpg

 

Année : 1993

Editeur : Gremlin

Genre : Plateforme

Plateforme : Game Boy

Speedrun : Non

 

Auteur : Flappy

 

J’ai fais ce test 3 jours après avoir acheté ce jeu. Je hais ce jeu. Je le DétesTe. J’ai PourTanT FaIS ce QuE j’aI PU PouR AllER AUSSI LoIN QUe POSSIblE dESSUS MAIS LA NON !

 

Arg.

 

Zool--USA-_001.png

La classe à Dallas

 

 

Bon alors je vous préviens, pour faire ce test, j’ai souffert. Beaucoup. Alors il y aura des vidéos. Pas trop quand même. Parce qu’il n’y a pas de raison que je sois le seul à prendre !

 

Or donc, Zool, ninja de la N-ième dimension. Il aurait mieux fait d’y rester. Vraiment. Bon c’est vrai, au premier regard on peut se dire « tiens, ça peut être délirant ». On n’a pas si faux que ça en même temps…Et puis en allumant la machine, on voit ça :

 

Zool--Europe-_000.png

Plaignons nous des jeux à licence…

 

 

Là, on commence très sérieusement à douter. On commence très sérieusement à se demander si on n’aurait pas mieux fait d’acheter des sucettes avec ses 5€. De toute façon j’aime pas les sucettes…

 

L’écran titre arrive ensuite, avec une musique qui aurait été bien si elle n’avait pas été la seule de tout le jeu, à tourner en boucle pendant tout le temps où vous aurez le courage de jouer. Honnêtement, je n’ai pas coupé le son en me demandant si une autre musique allait arriver. J’ai arrêté la machine avec un bon mal au crâne…Bien que cela soit sûrement dû aux incitations aux crises d’épilepsie qu’on rencontre au début du jeu, et à chaque fois que l’on perd une vie (autrement dit, très souvent). Tiens d’ailleurs, profitez-en un peu, mais allez jusqu’au bout, vous verrez jusqu’où ils ont pu aller (et en plein écran c’est encore plus frappant !)

 

 

 

Gah !

 

Ca va, vous êtes toujours là, seins d’esprit, vivants, tous ça ? Tant mieux, ça va pas durer.

 

Le jeu vous plonge donc dans les emmerdes et dans la peau d’un gremlin, Zool le ninja de la N-ième dimension (donc) qui est obligé d’aller sur Terre (les développeurs ont donc de sérieux problèmes cocainés pour voir CA comme la Terre…), afin d’obtenir le rang de ninja. Donc c’est un ninja qui passe une épreuve initiatique pour devenir ninja, ce qu’il est déjà. Ok. Et pour ça, il devra traverser six pays.

 

Zool--Europe-_001.png

Vous ramasserez des bonbons.

Mais ils ne servent à rien

(ou pour le score peut-être)

Zool--Europe-_002.png

Parfois, Tetris viendra vous

filer un coup de main

Zool--Europe-_003.png On peu d’ailleurs s’y accrocher

 

 

 

Et c’est un vrai cauchemar, rempli de chausse-trappes divers, d’ennemis plus ou moins farfelus (des bonbons, des instruments de musique, …) et d’environnements assez pauvres. Pour l’histoire, Zool devait être une sorte de copie de Sonic. Donc il faut aller vite. Enfin si on veut…Lors de ce test, je n’ai passé que les 4 premiers niveaux (sur 18, il y a 3 niveaux par pays), je peux donc vous dire qu’on commence par traverser le monde des bonbons (mmh ? Chupa chups ? Ah !...), puis celui de la musique. Après, je ne sais pas, mais ma tête n’aurait pas supporté plus. Et en plus il n’y a pas de codes pour avancer en trichant…

 

Vous aurez bien quelques objets pour vous aider dans votre quête de savoir et de connaissance, l’un vous rendant invincible pendant quelques secondes, l’autre créant un double qui vous suit et double votre puissance. Car les seules choses que vous pouvez faire sont : avancer, sauter, tirer. C’est tout. Remarque, dans Mario, ça suffit (faudrait que j’arrête de parler tout le temps de Mario… !). Le problème, c’est que l’on meurt souvent. Très souvent. Et que quand on reprend, les objets de soutien ont tous disparus, car déjà utilisés. Et quand bien même vous réussissez à éviter un piège, c’est pour mieux tomber dans un autre…ou tomber dans un, invisible, histoire de faire apprendre le niveau par cœur. Tien, par exemple :

 

 

 

 

On va m’expliquer comment j’étais sensé éviter ça ? En plus on se retape l’entrée à l’asile…Mais ce n’est pas tout ! Le jeu est sensé être rapide, donc il vaut mieux que les commandes répondent directement. Ce n’est pas le cas, en particulier quand on est sur des surfaces glissantes, et que donc pour monter il faut faire des sauts, qui arrivent trop tard, le tout, bien entendu, avec un ennemi en haut qui respawn dés que vous êtes trop loin (au hasard, en bas de la pente) :

 

 

 

 

Les ennemis par contre, eux, ne semblent pas affectés. C’est dégueulasse. Et si quelqu’un est capable de m’expliquer la logique du tir des bonbons œufs sur pattes, je suis preneur…

Pour « faciliter » le jeu, les développeurs ont placé des check points dans les niveaux, le problème est qu’ils ne sont pas très visibles, et que rien n’explique comment les utiliser. Dans un jeu standard il suffit de passer dessus. Ici, il faut déjà les reconnaître, et ensuite tirer dessus de sorte à ce que la main du personnage passe devant l’espèce de bouton qu’il représente. Autant être honnête, la première fois que j’en ai eu un, ç’a été complètement par hasard, et je n’ai pas compris ce qu’il s’est passé.

 

Zool--Europe-_004.png

Vas y Check mon Point !

 

 

Et tout cela passé, quand enfin vous vous dites que la fin du niveau est proche, parfois même vous voyez cette fin, et là votre personnage explose bêtement pour rien, au milieu de l’écran. Car il y a un ennemi encore plus dangereux que les gélatines ou les violons : le timer. Et oui, quand il arrive à 0, vous êtes mort. Car ça ne serait pas drôle si, quand vous mourrez de la perte de vos points de vie, le timer reprenait à sa valeur initiale. NoOon, c’est bien mieux de le laisser au point où vous êtes mort. Beaucoup plus amusant, et plein de fabuleux challenge ! Je les hais.

 

Bon, après le massacre de mon moi sur leur eux, je vais passer au mien (quelqu’un a compris ?).

 

 

Graphisme : 6/10

 

Un peu pauvres en général (décors, ennemis, boss), mais les animations du héro sont relativement réussis. Mention spéciale pour les petits ninjas bougeant dans tout les sens pour nous rendre fous.

 

Zool--USA-_000.png

Hem…c’est quoi ça ?

 

 

Gameplay : 3/10

 

Il aurait été excellent s’il n’était pas bancal. Sans les retards de commande qui font perdre des vies, ça aurait pu marcher, avec un petit gameplay bien nerveux, digne de la référence dont il veut faire la copie. Mais c’est raté.

 

Zool--Europe-_005.png

Fin de niveau

 

 

Durée de vie : 4/10

 

Honnêtement, aujourd’hui, un jeu de cette difficulté n’a aucun intérêt. On se lassera très vite, et on passera à autre chose. Les plus endurcis essaieront de passer la deuxième série de niveau. Pas moi.

 

Zool--Europe-_006.png

Le pays de la musique

Zool--Europe-_007.png

Attaque d’un violon lanceur d’archet.

Pourquoi pas.

 

 

 

Son : 3/10

 

Une seule musique, que l’on entend tout le temps, et qui finis (au bout de quelques minutes) par donner mal au crâne. De toute façon ça n’est qu’une boucle de 20 secondes alors…

On remarquera que les bruitages, en plus d’être assez laids, font saccader la musique.

Oh, et on notera une vague tentative de plagier la musique des tortues ninjas (tant qu’à faire, hein…).

 

 

Scénario/ambiance : 2/10

 

J’hésite entre mettre un tiret ou une note basse. Le scénario ne vaut rien et n’est qu’un prétexte, l’ambiance est tout ce qu’une petite séance de brainstorming à deux dans une cave au sous-sol d’un building pourris du coté de chez Gametek aura pu produire. C’est insipide au possible. On peut même mourir sans trop comprendre pourquoi :

 

 

 

Je rêve ou j’ai été tué par un ampli ?

 

 

Conclusion

 

 

Les plus :

 

- Des animations fluides et relativement réussies

- Un univers loufoque

 

Les moins :

 

- Beaucoup trop dur

- Une seule musique de 20 secondes

- Des commandes qui répondent mal

- La cocaïne, c’est mal

 

 

 

 

Noté générale : 4/10

 

Il y avait pourtant de bonnes idées : un jeu rapide, nerveux, présentant un challenge intéressant. Mais ça a mal tourné, les graphismes sont légers pour permettre à la vitesse d’opérer (mais la chirurgie cardiaque n’est pas son fort), mais elle est peu présente, la difficulté du soft est telle qu’on n’y arrive pas, à moins de vraiment prendre sur soi, les commandes foireuses en situation délicate…Et on évitera de reparler de la musique et du scénario.

Pour une fois, je ne conseille même pas d’essayer. Ou alors pour dégoûter les enfants des jeux vidéos.

 

 

Zool--Europe-_008.png

Je ne l’ai vu qu’une fois.

Après, j’ai éteint.

Zool--Europe-_009.png

Oui, il y a une faute,

mais pour une fois que je

pouvais mettre autant de caractères,

j’en ai profité !

Zool--Europe-_010.png

Meilleur score à battre : 20 000 points ?

Ils avaient peut-être conscience de ce

qu’ils faisaient finalement…

Partager cet article

Repost 0
Published by flappy-spirit - dans test
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de flappy-spirit
  • Le blog de flappy-spirit
  • : Flappy-Spirit est un blog de test de jeux de Game Boy, principalement de première génération. Amateurs de vieux jeux ou simples curieux, soyez les bienvenus!
  • Contact

Recherche

Liens