Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 22:19

1028646-jaquette_turok_battle_of_the_bionosaurs_gameboy_g_b.jpg

 

Année : 1998

Editeur : Acclaim

Genre : Plateforme/Aventure

Plateforme : Game Boy

Speedrun : non

 

Auteur : Flappy

 

 

 

Turok – La bataille des Bionosaurs. Sous se titre particulièrement ridicule se cache en fait l’adaptation Game Boy du premier titre de la saga des Turok sur N64 : Turok – Dinosaur hunter (et éventuellement du comics du même nom). Le scénario est le même, mais au lieu d’avoir un FPS, on joue dans un jeu de plateforme en scrolling horizontal.

 

Turok---Battle-of-the-Bionosaurs--UE---M4-----_001.png

La couleur (enfin le noir et blanc)

est annoncé !

Turok---Battle-of-the-Bionosaurs--UE---M4-----_000.png

On a même une VF !

Mais il n’y a quasiment pas de texte…

 

 

Dans ce jeu, vous prendrez le contrôle de Tal’Set (de son petit surnom Turok), un guerrier temporel indien d’Amérique. Le statut de Turok est héréditaire, ce qui veut dire que notre indien se retrouve dans la galère à cause de Papy Turok. Et le rôle du Turok est de protéger la barrière séparant notre bonne vieille planète des Terre Perdues, un monde où le temps n’officie pas (donc parfait contre les rides de Papy Turok). Et bien entendu, pour faire une histoire, il faut que quelqu’un cherche à briser cette barrière. Il s’agit donc d’une sorte de seigneur dont le nom (en anglais) est le Campaigner (Vétéran en français), dont le but est de récupérer un vieil artefact répondant au doux nom de Chronosceptre (dans un monde où le temps n’existe pas, c’est un peu con…), une arme tellement puissante qu’elle a été brisée en petits morceaux afin d’empêcher qu’elle ne tombe entre de mauvaises mains. Notre Campaigner cherche à utiliser une sorte de grosse lentille permettant de concentrer la puissance du Chronosceptre afin de détruire la barrière, dans un but jamais vu auparavant : régner sur l’univers (c’est vrai, d’habitude c’est le monde). Le but de notre petit Tal’Set est donc de trouver les huit morceaux de ce maudit artefact et d’empêcher le grand vilain de réaliser ses sombres desseins.

Je ne comprendrai jamais ces héros qui font le boulot à la place du grand méchant qu’ils sont sensés combattre…

 

Turok---Battle-of-the-Bionosaurs--UE---M4-----_002.png

Un portail de téléportation

Turok---Battle-of-the-Bionosaurs--UE---M4-----_005.png

Non, danser la Macarena

ne distraira pas ce petit dino !

Turok---Battle-of-the-Bionosaurs--UE---M4-----_019.png

La petite maison  sur l’arbre géant

(à défaut de prairie…)

 

 

Et pour cela, notre indien traversera huit niveaux (accessibles via une chambre avec sept téléporteurs et surtout sept codes facilitant l’accès aux niveaux !) peu variés bien qu’esthétiquement agréables (la jungle, le village en ruine, l’arbre géant, le vaisseau spatial, …), avec des capacités humaines honorables (courir, ramper, tuer, nager, grimper, tuer, sauter, se hisser et surtout tuer) et équipé de tout un arsenal, une vingtaine d’armes allant du couteau au bazooka plasma à fusion protonique ionisé en passant par l’arc et la mitrailleuse lourde, ces armes étant naturellement trouvées flottant au dessus d’une plateforme (normal, non ?). Ah la douce époque où un 36 tonnes invisible accompagnait le héros dans sa quête, quand le fait d’avoir deux tonnes de matos ne surprenait nullement et qu’on n’était pas obligé de se limiter à deux armes façon COD pour faire réaliste. C’est vrai quoi, pourquoi on n’aurait pas un char dans son sac à dos pour Modern Warfare ? Enfin…

 

Turok---Battle-of-the-Bionosaurs--UE---M4-----_003.png

Oh Hisse !

Turok---Battle-of-the-Bionosaurs--UE---M4-----_006.png

Ho Hisse (Bis) !

Turok---Battle-of-the-Bionosaurs--UE---M4-----_016.png

La mitrailleuse lourde flottant

pompeusement en haut d’une

« échelle »

 

 

Tout au long des niveaux vous récupèrerez des petits triangles blancs ou gris ayant une valeur différente (5 pour les blancs, 10 pour les gris). Une fois 100 atteint, vous gagnez une vie. Ca peut toujours être utile. Reste une ménagerie appréciable mais un brin décevante pour vous barrer la route. Bon déjà, comme d’hab, il y a des humains (on sait pas pourquoi, mais il y a toujours des humains pour vous empêcher de sauver le monde), des hommes lézard, quelques dinosaures (bébés T-Rex, machins recouverts de piquants, insectes géants), aliens et autres robots. Et ouais on fait pas les choses à moitié ! Enfin si, un peu quand même, on déplorera l’absence (du moins jusqu’où j’ai été) de vrais gros monstres impressionnants. Les limites de la machine, probablement.

 

Turok---Battle-of-the-Bionosaurs--UE---M4-----_004.png

Un indien. Forcément, ils ne pouvaient

pas tous être les héros !

Turok---Battle-of-the-Bionosaurs--UE---M4-----_013.png

C’est quoi, ça ?

Turok---Battle-of-the-Bionosaurs--UE---M4-----_015.png

Un homme lézard (mais si,

regardez, il a des oreilles bizarres)

 

 

 

Tout ça pour faire le boulot à la place du grand méchant…Je comprendrai jamais ces héros (pardon ? On dit abrutis ? Ok !)!

 

 

Graphisme : 8/10

 

La Game Boy existe depuis bientôt 10 ans, les développeurs en maîtrise maintenant une bonne partie des capacités. Le passage d’un FPS 3D à un jeu de plateforme 2D est plutôt réussi, avec des graphismes de bonne facture (bien qu’un peu répétitifs) et surtout des animations très fluides. On n’a pas ici une démarche en 2 frams « pieds décalés – pieds à coté ». On dispose de beaucoup d’armes, mais entre les mains du héro, elles ont un aspect identique selon leur usage : tir, tir à répétition, gros tir, très gros tir. D’ailleurs, ces tirs sont tous assez semblables (petites ou grosses boules) et la différence entre les armes n’est finalement que le temps de charge (quand il y en a un) et la rapidité à tuer un ennemi.

 

Turok---Battle-of-the-Bionosaurs--UE---M4-----_007.png

Nager

Turok---Battle-of-the-Bionosaurs--UE---M4-----_009.png

Ramper

Turok---Battle-of-the-Bionosaurs--UE---M4-----_017.png

En fâcheuse posture

 

 

 

Gameplay : 7/10

 

Très classique pour un jeu de plateforme, le tir en plus, et surtout très bien géré avec des animations agréables mais n’alourdissant pas le jeu. Mais cette note aurait été plus élevée sans quelques défauts. En particulier, le changement d’arme s’opère en appuyant sur select et droite/gauche. Pas très pratique, surtout dans le feu de l’action. Par contre, select+haut/bas permet d’observer les alentours. Ca, c’est mieux. Et enfin, le jeu est un vrai labyrinthe, au bout d’un moment, ça devient lourd…

 

Turok---Battle-of-the-Bionosaurs--UE---M4-----_020.png Turok---Battle-of-the-Bionosaurs--UE---M4-----_022.png Turok---Battle-of-the-Bionosaurs--UE---M4-----_023.png

 

Aliens et robots. Je crois…

 

Son : 7/10

 

Rien de particulier à dire à ce niveau là. Les musiques sont agréables mais ne resteront pas, les bruitages de bonnes factures (ça veut dire qu’ils ne rendent pas fou).

 

Turok---Battle-of-the-Bionosaurs--UE---M4-----_011.png

Premier niveau

Turok---Battle-of-the-Bionosaurs--UE---M4-----_020-copie-1.png

Dernier niveau

 

 

 

Durée de vie : 7/10

 

Huit niveaux, trois niveaux de difficulté (bien que même en facile, la difficulté soit élevée) et des codes pour pouvoir s’en sortir. Encore que les codes permettent de reprendre aux niveaux déjà atteints mais avec une seule vie. Dur.

 

 

Scénario/Ambiance : 7/10

 

Pour une fois qu’on nous sert un semblant de scénario, on va pas s’en priver. Bon ok, le but est encore et toujours de sauver le monde, et on a du mal à comprendre pourquoi des gens vous en empêchent (encore les dinosaures pourquoi pas). Et l’univers reste assez cohérent pendant tout le jeu, même si les graphismes varient peu.

 

 

Conclusion

 

Les plus

 

- Belles animations

- Graphismes honorables

- Un scénario (youhou !)

- Lord of War

- On danse la macarena devant des dinosaures

Les moins

 

- Des musiques qui ne resteront pas dans les mémoires

- Un peu dur (comme d’hab)

et des labyrinthes trop peu variés pour bien s’y retrouver

- La destruction de Jurassic Parc

 

 

 

Note générale : 7/10

 

Une bonne adaptation d’un jeu salon sur portable, qui semble en plus respecter l’œuvre originale du comics américain. Des graphismes sympathiques, une animation du même tonneau, des armes, un scénario ( !), une durée de vie honorable et des armes font de ce jeu un peu tardif un bon jeu qui ne devrait pas décevoir. Un peu tardif, car on aurait apprécié d’avoir plus de jeu de cette qualité technique quelques années plus tôt. Il n’est jamais trop tard !

 

Turok---Battle-of-the-Bionosaurs--UE---M4-----_012.png

Décidément, on le voit souvent lui !

Partager cet article

Repost 0
Published by flappy-spirit - dans test
commenter cet article

commentaires

Oli 21/09/2016 15:10

Ah oui je l'ai vue la petite case, ah, ah, ah, j'étais passé à côté ! Merci, à bientôt !

Oli

Oli 21/09/2016 04:16

"(on sait pas pourquoi, mais il y a toujours des humains pour vous empêcher de sauver le monde)"
Ah, ah, ah, très bon ! Il a l'air sympa comme tout ce jeu. Sinon, c'est dommage mais il n'y a pas une liste de tous les jeux chroniqués sur ce blog ? Ou alors je ne l'ai pas trouvée... Ça permettrait d'avoir une bonne vue d'ensemble.

Flappy 21/09/2016 09:40

Salut Oli,

Si si, il y en a même plusieurs ! Pour cela, tu peux cliquer sur la petite (et trop discrète) case "liste des tests" en haut de la page, ou aller directement ici : http://flappy-spirit.over-blog.com/article-bienvenue-84448136.html

Présentation

  • : Le blog de flappy-spirit
  • Le blog de flappy-spirit
  • : Flappy-Spirit est un blog de test de jeux de Game Boy, principalement de première génération. Amateurs de vieux jeux ou simples curieux, soyez les bienvenus!
  • Contact

Recherche

Liens