Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 20:55

cover.jpg

 

Année : 1990

Editeur : Ascii

Genre : « Action »

Plateforme : Game Boy

Speedrun : Non

 

Auteur : Flappy

 

 

Happy Feet. Happy Fight.

 

 

Trois mois. Cela fait trois mois que je le vois, chaque samedi. Il est là, derrière cette vitrine. Implorant. Rêvant d'une seconde, d'une troisième vie. Et jusqu'alors, j'ai fais celui qui ne voyait pas. Trop ridicule peut-être. Cette image colorée, avec un pingouin, et ce titre King of the Zoo ridicule. Alors je l'ai ignoré, lui préférant des Batman, des Donkey Kong Land. Ou parfois rien.

 

Trois mois. Et aujourd'hui, finalement, je me dis, « Pourquoi pas ? Je n'ai pas grand chose à perdre ». Alors je l'achète. Ces trois euros brûlant passent de ma main à celle de la caissière, et la cartouche de la sienne à la mienne, dans cet immuable ballet commercial des boutiques d'occasion. Peut-être un jour, cette cartouche reviendrait vivre derrière cette même vitrine d'où je viens de l'arracher. Sortons.

 

L'enseigne, Cash Machin, brille de rouge et d'or sous un ciel lourd. La pluie n'est pas loin. Ma voiture non plus. Le temps de s'extirper de cette zone commerciale, avantageusement placée et donc bondée comme il se doit un samedi après-midi, il ne me reste que quelques kilomètres à parcourir pour vérifier mon choix. Mon erreur peut-être, ou ma grande surprise. L'autoradio diffuse ses éternelles rengaines de jazz maintes fois écoutées. Le dernier tube de Machin (mort en 1963, sans rapport avec Cash, il était fils unique). Mais bon, on sort une compile pour le 65ème anniversaire de la mort du chien de sa tante, donc son dernier tube, du 50 ans d'âge s'il vous plaît (un bon whisky), revient à la mode. Pour la 50ème fois. L'avantage, c'est qu'on ne perd pas de temps à se concentrer sur la musique, et qu'on peut porter son attention sur la route. Courte, de toute façon. Pas assez pour m'éviter un autre éternel nouveau tube. Peu importe, j'arrive.

 

Je sors du véhicule, et me dirige vers la porte, l'ouvre, et me rend compte que j'ai oublié la cartouche dans la voiture. Mauvais présage. Un allez-retour supplémentaire, je referme la porte, gravi quelques marches et retrouve ma Game Boy. J'utilise toujours ma Game Boy Color violette. Elle date de 2000, et marche encore bien. J'avais trouvé ça dommage de l'acheter, à 6 mois de la sortie du modèle suivant. Bah, peu importe. J'en avais besoin, ma Game Boy originale, déjà âgée de 6 ans, commençait à fatiguer. C'est d'autant plus le cas aujourd'hui. Elle n'est plus qu'en exposition sur une étagère, cachée derrière les multiples souvenirs d'une vie bien remplie. Et loin d'être finie. Je l'espère.

 

L'instant fatidique arrive. A demi allongé sur mon lit, dos à la fenêtre (et oui, ces petites bêtes ne sont pas rétro-éclairées!), j'enfonce la cartouche d'en l'emplacement idoine. Le son est à fond, c'est à dire que le potentiomètre est tourné à fond vers le bas. Je n'ai jamais compris cette logique. J'appuie sur l'interrupteur de la machine. Un écran noir. Normal, j'aurais du penser à souffler dans la cartouche, comme d'habitude. Pourquoi souffler ? A mon avis, cela permet d'humidifier le circuit, et du coup d'améliorer le contact électrique entre la cartouche et la console. En tout cas, ça a toujours marché. Cette opération réalisée, je rallume la console. Sur GBC, il est possible de choisir la teinte de l'écran. Par défaut, elle est verte, avec du rouge pour les éléments mouvants (on peut alors voir les pièges dans certains jeux). Sur l'émulateur qui me sert aux tests, les jeux sont joués en noir et blanc. Je ne crois pas qu'il existe un émulateur de la machine d'origine, en niveaux de vert sur jaune. Je laisse toujours la couleur par défaut. Apparaît alors la marque de la machine, puis le jeu se lance...

 

 

 

Oui euh...voilà voilà voilà...Donc. King of the Zoo, c'est un jeu de balle au prisonnier. Avec des animaux. Dans un zoo je suppose. A un contre un. Et dans un zoo ayant l’impressionnante population de 5 animaux : un pingouin, une chauve souris, un lapin, un rat et une vache. Je crois que j'irai pas souvent dans ce zoo !

 

King-of-the-Zoo--Europe-_02.png King-of-the-Zoo--Europe-_03.png King-of-the-Zoo--Europe-_05.png

 

 

Bien et donc...il faut battre ses adversaires en leur envoyant un ballon. Je crois que j'ai rarement autant rie devant un jeu de Game Boy. Je veux dire, tout est dans la vidéo. A peu près tout. Les animaux sont tous trop meugnon tout plein, et on crie « Oh la pute ! » quand l'adversaire s'acharne sur vous. En fait il n'y a pas grand chose de plus à dire. Le timer est à peine un ennemi, car si on a le malheur de se prendre un ballon au visage, notre petit animal est KO et celui d'en face en profite pour gagner. Les cas où le temps passe, un événement apparaît sur le terrain, sous forme d'un petit oiseau avec un sifflet qui revoie les ballons à l'envoyeur, d'un trou ou d'une spirale déviant les tirs, ...Et lorsqu'on gagne deux manches consécutives contre un adversaire, on a droit à un jeu bonus. Dont le but est d'envoyer des ballons de l'autre côté du terrain, sans adversaire cette fois. Et on est récompensé par « Vous êtes un joueur excellent ! ».

 

King-of-the-Zoo--Europe-_10.png King-of-the-Zoo--Europe-_11.png King-of-the-Zoo--Europe-_12.png

 

 

Au rayon des petits plus marrant : jouer contre le rat. Il ne sert à rien, le rat. Il est trop petit pour envoyer des ballons, et le voir appeler à l'aide quand il s'en est pris un...Ben ça fait rire. Si si. Si !

 

King-of-the-Zoo--Europe-_13.png King-of-the-Zoo--Europe-_14.png

 

 

En fait, il y a très peu de choses à dire sur ce jeu. Du coup...

 

Graphisme : 6/10

 

Extrêmement répétitifs : 5 animaux, 3 bonus, un terrain. Et quelques écrans avec du texte. Pourquoi une si bonne note ? Ils sont trop meugnon tout plein !

 

King-of-the-Zoo--Europe-_06.png King-of-the-Zoo--Europe-_08.png King-of-the-Zoo--Europe-_15.png

 

 

Gameplay : 4/10

 

Honteusement simpliste : droite, gauche, tire (A). Et tire chargé, mais ça marche mal...Voilà, c'est tout.

 

 

Durée de vie : entre 0/10 et 10/10

 

En fait, c'est tellement con qu'on y joue, encore et encore, en espérant trouver quelque chose. Qu'on ne trouve pas, donc on recommence. Visiblement, ça se termine en 10 minutes. Mais il y a le mode multi avec câble ! Youhou !

 

 

Son : 6/10

 

Petit rengaine et bruitages sympathiques. Ca casse pas la baraque, mais ça va avec le nawak du reste.

 

 

Scénario/Ambiance : 8/10

 

Scéna-quoi ? Je suis même pas sur que les mecs qui ont produit ça y aient pensé une seule seconde. D'ailleurs je sais pas trop à quoi ils ont pensé. Honnêtement, ce jeu sortirait de nos jours, il serait numéro un des téléchargements mobiles. Comme René la Taupe. On y reviendra la semaine prochaine...

 

King-of-the-Zoo--Europe-_07.png

 

 

Conclusion

 

Les plus

 

- Meugnon tout plein

- La caissière était mignonne (elle aussi)

- Con (le jeu, pas la caissière)

- Il n’a pas plu

Les moins

 

- Court

- Trop simple (!)

- TSF : 45 minutes de pub, sans jazz

- J'ai pas pris son numéro

 

 

 

Note générale : 8/10

 

D'une main, j'écrase la larme de rire apparaissant au coin de mon œil droit, de l'autre j’éteins la console, la troisième servant à la tenir pour ne pas qu'elle tombe et la quatrième à prendre appuie pour me lever. Régulièrement, des personnes parmi celles qui partagent ce toit sont passées pour comprendre pourquoi je riais bêtement, entrecoupé d'insultes virulentes. Je m'attendais au pire. Je l'ai eu. En pire. En fait. Tellement pire, qu'il faut complètement revoir les codes du jeu vidéo pour un petit comme celui-ci. De même qu'un film tellement mauvais devient excellent au second degré, on est ici en présence d'un nanar vidéoludique. De haute volée, s'il vous plaît. Les rares mentions faites de ce jeu en ligne ne le décrivent pas mais lui mettent 20/20. Je n'irai pas jusque-là, ne serait-ce que pour respecter les Warioland et autres Zelda. Alors 8/10 me semble bien. Non pas parce que le jeu est excellent, mais parce qu'il est génial. A Tintin, on reproche de ne pas s'amuser malgré de beaux graphismes. Ici, on s'amuse et rigole malgré des graphismes inexistants. René la Taupe a droit à son succès, nos petits animaux du Zoo aussi. Pour ce qui est du roi...

 

King-of-the-Zoo--Europe-_04.png King-of-the-Zoo--Europe-_16.png

Partager cet article

Repost 0
Published by flappy-spirit - dans test
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de flappy-spirit
  • Le blog de flappy-spirit
  • : Flappy-Spirit est un blog de test de jeux de Game Boy, principalement de première génération. Amateurs de vieux jeux ou simples curieux, soyez les bienvenus!
  • Contact

Recherche

Liens