Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 août 2013 5 09 /08 /août /2013 20:57

GB-DonkeyKong-295x300.jpg

 

 

Année :1994

Editeur :Nintendo

Genre :Plateforme (dans la plus pure tradition!)

Plateforme :Game Boy

Speedrun :Non

 

Auteur :Flappy

 

 

L'âne de (Hong) Kong

 

 

Aujourd'hui, un jeu dont vous n'avez jamais entendu parler. Si ? Ah bon...? En tout cas, je vais vous parler d'un jeu que je n'aime pas.

 

Donkey-Kong--V1.0---JU---S--b3-_01.png

Des fois qu'on n'ait pas compris,

la mention Game Boy est précisée en haut de l'écran.

 

 

Mais avant de parler de ça, faisons donc un petit tour d'horizon du bestiau. Le bestiau, c'est Donkey Kong. Le personnage, pas le jeu. Il est apparu pour la première fois sur borne d'arcade en 1981 en même temps qu'un certain Jumpman moustachu à l'époque charpentier, mais qui allait révolutionner le genre Plateforme quelques années plus tard en prenant un vrai prénom (celui du proprio des locaux de Nintendo America) et en changeant d'emploi. Les reconversions étaient déjà à la mode dans les années 80. Mais je m'égare. Donkey Kong, le jeu, c'était ça :

 

arcade.jpg

En couleurs, s'il vous plaît !

(et même si ça ne vous plaît pas, c'est pareil...)

 

 

Le but ? Vous contrôlez Jumpman (Mario) et devez escalader un échafaudage en haut duquel le méchant DK a emmené Pauline, votre bien aimée. Tien, un petit point sur ladite Pauline. Ce sacré dragueur de Mario y trouve sa première conquête. A l'époque il n'avait pas encore pris la grosse tête, elle n'était pas une princesse (il sauvera par la suite Daisy et Peach). Mais il est amusant de voir qu'elle ré-appairait régulièrement dans les jeux Nintendo. Au moment où j'écris, elle est apparue dans 21 jeux ! Bon, ça prend en compte toutes les éditions de DK (dont cet opus GB), à peu près 8 jeux, mais également dans certains WarioWare voir dans Smash Bros Brawl (sous forme de ticket à ramasser). Ce qui invite à se demander quelle vie de débauche Mario peut bien mener... !

 

Enfin bref, Jumpman doit escalader cet échafaudage en évitant les pièges tendus par DK, principalement des jets de tonneaux mais aussi des flammes (avec des yeux) sortant d'un baril d’essence en flamme en bas de l'écran ou encore des trampolines. En fait, on se croirait à Détroit pendant le tournage de Robocop.

 

Ce jeu est devenu dés sa sortie un gros classique encore adulé par bien des joueurs. A tel point qu'outre des rééditions tous les 5 ans sur les nouvelles machines à la mode, on peut y trouver des références plus ou moins fortes dans certains jeux. On se bat sur ses échafaudages dans Smash Bros par exemple.

 

smashbros.png

Ils auraient pu faire l'effort de renommer Mario, pour le côté authentique quoi !

 

 

On pourra d'ailleurs se demander pourquoi chez Nintendo, il y a des jeux où on aime mettre l'accent sur un autre personnage que le héros. The Legend of Zelda est l'aventure de Link, Donkey Kong celle de Mario. Je veux dire, on a pas appelé Super Mario Bros quelque chose comme The Bowser mighty Adventure, idem pour Starfox, qui ne s'est pas appelé Battle for the Compote de pomme. Je n'ai pas vraiment de réponse à cette question. Je ne suis pas bien sûr de comprendre pourquoi DK se nomme ainsi. Il semble que cela soit dû à la légendaire capacité des japonais à apprendre des langues étrangères, Miyamoto semblant penser que dans King Kong, le Kong allait pour singe. Il ne s'est donc pas planté en écrivant Donkey au lieu de Monkey. Donkey signifiant âne, il aurait pensé écrire singe stupide. Quand j'ai demandé à Spirit ce qu'il en pensait, il m'a répondu ça :

 

monkey-king-final.jpg

DK made by Spirit

 

 

Enfin bon, tout ça c'est bien gentil, mais comme je l'ai dis au tout début, je n'aime pas ce jeu. Il s'agit donc ici de la réédition GB de la version Arcade, largement augmentée (faut pas déconner non plus, 4 niveaux c'est un peu léger). Le but reste inchangé : délivrer Pauline en grimpant les immeubles où DK l'a déposée.

 

Donkey-Kong--V1.0---JU---S--b3-_02.png

Je vais te régler ça au

marteau moi, tu vas voir !

Donkey-Kong--V1.0---JU---S--b3-_03.png

Ma Pauline d'amour !

(Non Peach, je n'ai rien

fait promis!)

Donkey-Kong--V1.0---JU---S--b3-_04.png

Et il reste là à regarder ce

gros singe partir avec sa

nana sans rien faire...

 

 

Le jeu est maintenant beaucoup plus long. S'il commence par la version arcade, à savoir 4 niveaux chacun fini par l'enlèvement de Pauline à la moustache de Jumpman et achevé par un boss où il faut faire tomber DK du haut de l'échafaudage, il est poursuivi pas des niveaux originaux.

 

Donkey-Kong--V1.0---JU---S--b3-_05.png

On grimpe d'un étage

Donkey-Kong--V1.0---JU---S--b3-_06.png

Oh le boulet-euh,

il est tombé-euh

Donkey-Kong--V1.0---JU---S--b3-_07.png

Hé mais non,

ça finissait pas

comme ça en 81 !!!

 

 

En effet, là où Pauline était sauvée sur arcade, DK reprend ses esprits, assomme Jumpman (bon dorénavant je l'appelle Mario, c'est plus simple) et embarque Pauline. Il y a maintenant assez de niveaux pour justifier une pile de sauvegarde, et chaque ''jeu'' de 4 niveaux permet d'apprendre une nouvelle capacité. Par exemple, à la fin du premier ''jeu'', on apprend à soulever des objets, ce qui sera utile par la suite pour déplacer des éléments afin d'atteindre de nouveaux horizons.

 

Donkey-Kong--V1.0---JU---S--b3-_08.png

C'est vraiment une mauvaise habitude

chez les singes de grimper en haut

des immeubles avec une fille sous le bras!

Donkey-Kong--V1.0---JU---S--b3-_09.png

Nan mais c'est quoi ces trucs là hein ?

Des canards ? On est pas dans Duck Tales

là les mecs !

 

 

Mais voilà, je ne décrirai pas le jeu dans son ensemble, il semble vraiment immense. Pourquoi ? Parce que, je l'ai dis, je le redis : j'aime pas ! J'aime pas non plus Tetris. C'est tout, c'est comme ça, ce sont des jeux particulièrement frustrant, et je m'énerve en même pas 10 minutes...Bon, passons aux notes.

 

 

Graphismes : 7/10

 

Ils sont relativement standards, mais la quantité de niveaux permettant un nombre important d'environnements en augmente l'intérêt par sa variété. Une fois inséré dans un Super Game Boy, le jeu propose un tour d'écran façon borne d'arcade, et surtout un jeu intégralement colorisé !

 

 

Gameplay : 7/10

 

Comme pour les graphismes, sa qualité additionnée à sa richesse (de plus en plus importante au fur et à mesure du jeu) pourrait en faire un modèle du genre. Cependant le jeu est très exigeant, et ce dés le début. Ca peut être franchement décourageant...

 

 

Durée de vie : 8/10

 

Pour le coup, je me fie à la présence d'une sauvegarde. Dans un jeu big N, une sauvegarde est souvent synonyme de plusieurs heures de jeu. Peut-être une bonne dizaine, ce qui est tout à fait honorable sur GB.

 

 

Son : 7/10

 

Outre les musiques de la version arcade, celles des autres environnements sont gentilles, très proches des compositions habituelles pour les jeux Mario sur GB. On notera ici aussi une belle amélioration une fois le jeu joué sur Super Game Boy, les sons étant alors plus proches encore de l'arcade, et surtout la présence d'une digitalisation du Help ! de Pauline au début de chaque niveau. Sympa.

 

 

Scénario/Ambiance : 5/10

 

Le scénario est tout aussi intelligent que dans n'importe quel jeu Mario, et la variété des environnements ne me semble pas faire montre d'une quelconque cohésion pour créer une ambiance particulière. L'ensemble n'est donc qu'un prétexte au jeu, sans avoir besoin de but (autre que moi sauver copine de méchant singe!).

 

 

Conclusion

 

Les plus

 

- La diversité générale des graphismes

et gameplay

- Grande augmentation de l'original

- Le Super Game Boy !

Les moins

 

- La réédition : des ventes faciles

- Trop difficile d'abord

- Ca aurait été plus simple d'appeler

des hélicoptères biplans pour faire le boulot !

 

 

Note générale : 5,5/10

 

Je l'ai dis, je n'aime pas. S'il n'avait pas toutes ces qualités indéniables, je n'aurai probablement pas mis au dessus de la moyenne. Alors oui, il est long, varié tant graphiquement qu'au niveau de la jouabilité, et y jouer sur SGB en fait une expérience des plus agréable. Mais y jouer met aussi les nerfs à rude épreuve. Et c'est là son principal défaut ! Tête de mule va !

 

Donkey-Kong--V1.0---JU---S--b3-_10.png

Vas-y moque toi !

Partager cet article

Repost 0
Published by flappy-spirit - dans test
commenter cet article

commentaires

Mugiwara 18/09/2013 21:29

Ah d'accord! Dommage. Tu ne sais pas ce que tu rates. Et pour ce qui est des consoles de salon, est ce que tu en es fan? Je vais acheter GTA V ce week-end :)

flappy-spirit 19/09/2013 11:02



J'aime beaucoup les consoles de salon également, le jeu que j'ai fini le plus récemment étant FF3 (version US, c'est FF6 au japon). Je comptais, il y a quelques mois, m'acheter Rayman legends et
GTA V, mais ma xbox est décédée. Je vais probablement me tourner vers le PC maintenant, la prochaine génération de console (PS4, Xbox1) ne me tentant guère...



Mugiwara 10/09/2013 17:32

Que de souvenirs! Au fait, tu peux cibler des jeux mobiles vraiment fun sur http://m.yoolplay.com. Je préfère nettement jouer sur mon smartphone depuis quelques semaines.

flappy-spirit 11/09/2013 09:27


Salut! Le blog est surtout orienté vers la Game Boy, même si Spirit produit de temps en temps un test NGPC et qu'il arrive que l'on écrive un HS sur un jeu salon (PS1 et Megadrive pour le moment).
Il est plus difficile d'avoir du recul sur les jeux actuels. Et surtout, j'ai un vieux téléphone faisant tout juste fonctionner un snake du coup difficile de tester les jeux pour Smartphone ^^


Présentation

  • : Le blog de flappy-spirit
  • Le blog de flappy-spirit
  • : Flappy-Spirit est un blog de test de jeux de Game Boy, principalement de première génération. Amateurs de vieux jeux ou simples curieux, soyez les bienvenus!
  • Contact

Recherche

Liens