Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2014 1 03 /02 /février /2014 19:22

X_Game_Boy_game_cover.jpeg

 

Année :1992

Editeur :Nintendo

Genre :FPS

Plateforme :Game Boy

Speedrun :Non

 

Auteur :Flappy

 

 

Non, ceci n'est pas un film porno.

 

 

Encore une exclue japonaise ! Et celle là, je pensais qu'elle avait franchi les frontières du pays du soleil levant. Alors qu'avons nous là ? Un FPS ? Sur Game Boy ? Tu veux dire, comme  Battlezone , cette bouse intersidérale ? Et bien non, celui-ci, c'est un vrai bon jeu.

 

X--Japan-_01.png

Déjà, là, grande classe !

X--Japan-_02.png

Hem...hein quoi ?

 

 

Et oui, un bon jeu. Du moins, si l'on prend en compte le fait qu'il est sorti voilà plus de 20 ans. Le scénario étant assez obscure (enfin, surtout en japonais...), je ferai confiance à Wikipédia pour vous en expliquer les tenants, aboutissants et autres raisons de tirer partout (mais si, c'est un FPS!).

 

X--Japan-_03.png

Sauvé, le général nous

explique tout (hem...)

X--Japan-_04.png

En jeu. Ouais, 20 ans...

 

 

Ainsi, en l'an de grâce XXXX (bienvenue dans les années 90...), la Terre est surpeuplée. Du coup, il faut chercher une nouvelle planète, dans l'espace (oui, car si on creuse ça risque d'être compliqué...). La planète Tetamus 2 est découverte et a, chouette, un environnement comparable à celui de la Terre, mais avec en plus un sol riche en ''Power Crystal'' (cristal d'énergie), un minerai pouvant être transformé en énergie via l'utilisation d'un silo nucléaire (encore une fois, bienvenue dans les années 90...ou 50...au choix!). Du coup, ben, ça a l'air cool pour l'avenir de l'humanité. Sauf que le jeu, c'est un FPS, pas un simulateur de foreuse martienne. Du coup, on se rend compte que des extraterrestres rodent dans le coin, et détruisent à coup de croiseurs spatiaux les transporteurs de cristaux. Au passage, les aliens cherchent à utiliser Tetamus 2 comme base pour envahir l'univers. Rien que ça. En même temps s'ils galèrent à en conquérir une encore quasiment vide, on ne risque pas grand chose... ! Pour empêcher qu'une telle chose arrive, le tank de l'espace (!) VIXIV est envoyé sur place pour détruire les forces aliens. Oui, seul. Ca ne doit donc vraiment pas être une grande menace...

 

Bref, c'est aux commandes dudit tank, dans un environnement 3D fil de fer que l'on va chercher à annihiler la menace.

 

X--Japan-_05.png

Un tank alien

X--Japan-_06.png

Boom

X--Japan-_07.png

Champi post-explosif !

 

 

Le jeu nous met donc aux commandes de ce char. Pour masquer quelque peu la misère de la 3D sur un tel support, une interface entoure la fenêtre par laquelle on regarde à l'extérieur. Sur cette interface, on trouve un radar (qui permet de détecter des ennemis, ou des cibles, souvent accompagnés d'un son strident quand la menace est proche), une carte (le monde est découpé en 8 petites zones sur lesquelles on se déplace), une jauge d'énergie, un chrono si le temps est limité (par exemple, si des bombes géantes sont posées au sol et sont sur le point d'exploser...).

 

X--Japan-_10.png

Base de réapprovisionnement

X--Japan-_11.png

Un JetpacK ! Trop la classe !!

 

 

Plusieurs armes sont à notre disposition. Bien entendu, on peut tirer une sorte de double laser (l'un de gauche, l'autre de droite, mais ne faisons pas de politique s'il vous plaît), mais les postes de radio disposés çà et là sur la planète servent également de base de réapprovisionnement où l'on peut s'équiper d'une arme secondaire : une bombe ou un missile à tête chercheuse. D'autres options sont accessibles, un jet-pack vous permettant de voler (oui oui oui!) et un objet appeler ''High Ex'' dont l'effet ne m'est pas paru bien clair...On peut voler donc disais-je, mais pas uniquement grâce au Jet Pack, car notre tank peut voler, tout court ! Régulièrement, on peut trouver des rampes (une pyramide faite de 4 fils de fer) sur lesquelles on peut s'élancer pour décoller. La carte est également parsemée d'arbres. Pour ne pas être trop vide, probablement...

 

Le jeu nous propose alors une dizaine de missions, chacune introduite par les instructions données par une tête en 3D rappelant (mais en plus vieux) le boss de Star Fox premier du nom. Au programme, destruction de tanks ennemis, de bombes, etc. Si le jeu est en japonais, il a l'avantage d'expliquer chaque mission avec une petite vidéo en 3D. Du moins en version cartouche, car ici, je n'ai pas réussi à finir le tutoriel...

 

 

Graphismes : 8/10

 

Ils sont très difficiles à noter, tant ils ont mal vieilli. De la 3D sur GB, relativement riche, et des vidéo explicatives au début de chaque mission, en font tout de même une référence pour le genre. Même si, bien évidemment, cette 3D n'est pas texturée (on n'a que des fils de fer pour représenter les volumes, et on voit au travers, même pour les tanks ou les bases!). Une performance technique pour l'époque !

 

 

Gameplay : 8/10

 

Lui aussi à vieilli, mais il se trouve être incroyablement riche. En plus de pouvoir se déplacer au sol en avant, arrière, de tourner et de tirer (le minimum pour un FPS), on peut voler, et donc réellement ajouter la troisième dimension aux déplacements du véhicule. Ajoutez à cela quelques mouvements et tirs supplémentaires, et c'est gagné. Quand on sait que ce jeu est le coup d'essai des anglais d'Argonaut Games pour Nintendo avant de développer l'excellent et innovent Star Fox sur SNES, ça n'est pas vraiment une surprise !

 

 

Durée de vie : 6/10

 

Seulement 10 niveaux et un défit dont la difficulté réside principalement dans...la langue du jeu. Si le jeu est une réussite, il n'en reste pas moins vrai qu'il a salement vieilli, en particulier sur un support auquel il n'est pas vraiment adapté. La rejoibilité n'est donc pas très importante, même si le jeu est une intéressante curiosité !

 

 

Son : 6/10

 

La musique accompagnant la majorité du jeu est spatiale si non spéciale. Un peu énervante sur la longue peut-être...Mais elle n'est pas la seule, et d'autres musiques plus agréables pointes parfois le bout de leurs notes. Quant aux bruitages, ils sont classiques et à la limite du supportable sur la durée...

 

 

Scénario/Ambiance : 7/10

 

Un scénario affreusement classique, mais comme je le dis quand il y a un scénario : il existe ! Niveau ambiance, c'est froid. Très froid...mais constant. L'espace quoi !

 

 

Conclusion

 

Les plus

 

- Un jeu en 3D maîtrisé sous

tous rapports!

- Pan pan boom kill the alien !!!!

Les moins

 

- Un peu vide, tout de même.

- Des bruitages à la longue énervant.

- Pourquoi on n'a pas eu droit à un

Star Fox sur GB ?

 

 

Note générale : 8/10

 

En étant tout à fait honnête, aujourd'hui, cette note est trop élevée. Non pas parce que les jeux GB ne sont plus d'actualité techniquement (dans ce cas, je ne mettrais que des mauvaises notes), mais parce que celui-ci a vraiment vieilli, pas vraiment en bien. MAIS ! Mais ce jeu est une énorme performance technique. Rappelez-vous qu'on est en 1992, sur une console portable 8 bits ! Un vrai jeu en 3D, sérieux ! Au final, pour ce que permet la machine, ce jeu est parfaitement maîtrisé, parfaitement réalisé. Bien sur, le plaisir du jeu n'est pas comparable avec un Zelda, et c'est pour ça qu'il n'aura pas une note parfaite. Et puis, quoi, on est en l'an XXXX, tout est possible !

 

boss.png

Boss final. Et oui...

Partager cet article

Repost 0
Published by flappy-spirit - dans test
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de flappy-spirit
  • Le blog de flappy-spirit
  • : Flappy-Spirit est un blog de test de jeux de Game Boy, principalement de première génération. Amateurs de vieux jeux ou simples curieux, soyez les bienvenus!
  • Contact

Recherche

Liens