Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 22:39

boitier

 

 

 

Année : 1992

Editeur : Malibu Games

Genre : Shoot them up

Plateforme : Game Boy

Speedrun : Non

 

Auteur : Flappy

 

 

Il y a les bons jeux, ceux reconnus par tout le monde, ou du moins une grande majorité des joueurs, comme bons. Il y a les jeux où tout le monde n’est pas d’accord, certains les trouvant mauvais, d’autres avec un charme, une qualité leur donnant envie d’y jouer.

Et il y a les mauvais jeux. La palette d’épithètes applicables à ce genre de jeu est tellement vaste qu’on évitera de tous les citer.

 

Mais c’est quand même un jeu de…merde qu’on va essayer ici.

 

 

Total Carnage (USA, Europe) 000

 

Total Carnage donc. Visiblement, c’était censé décrire l’action du jeu, pas le jeu lui-même. C’est raté.

 

L’action nous plonge juste après la grande guerre de 1999, alors que les journalistes (de BNN s’il vous plait) décident de couvrir les restes fumants des champs de bataille et sont mystérieusement enlevés par un groupe d’entités inconnues. On apprend vite qu’il s’agit d’un espèce de dictateur sud-américain ayant le but ô combien original de devenir maître du monde ! Le tout en étant bien entendu accompagné d’une horde de « formes vivantes inconnues » (des extraterrestres quoi).

 

 

Total Carnage (USA, Europe) 002

Quelle beauté…

Total Carnage (USA, Europe) 012

Ouh le vilain !

 


Le monde libre fait alors appel à vous pour sauver les otages, qu’ils soient journalistes ou civils (j’ignorais que les journalistes étaient si peu civils…). Et aussi pour zigouiller tout le reste (de toute façon vos balles ne touchent pas les…choses à l’écran qui représentent les otages).

 

 

Total Carnage (USA, Europe) 001

Vous (…)

Total Carnage (USA, Europe) 003

Des objectifs simples

Total Carnage (USA, Europe) 007

Le grand méchant


 

C’est donc parti pour une grande aventure haute en couleurs, en rebondissements, au gameplay au petits oignons sur fond de chevauchée des Valkyries !...Non je déconne. Les niveaux s’enchaînent : la jungle, le premier boss, des niveaux bonus remplies d’activités ludiques (détruire des jeeps, détruire encore des jeeps, détruire des missiles lancés par une centaine d’avions d’une distance de 5m, etc…) où vous perdez plus de vies que dans les niveaux normaux, à nouveau la jungle, une centrale nucléaire, le second boss, un game over de trop, l’abandon. Marre.

 

 

Total Carnage (USA, Europe) 006

Qui est gentil ? Qui est méchant ?

Total Carnage (USA, Europe) 008

Plus gros et vaguement humanoïdes :

ils sont sûrement plus forts,

voir même venus d’ailleurs !


 

Graphisme : 3/10

 

Faut pas se foutre du monde, en 92 ils étaient capables de bien mieux sur gameboy. On peine à reconnaître les personnages, le jeu dans son ensemble est MOCHE. La palme revient probablement aux plus gros sprites que sont les images d’intro (vous, la journaliste) et les boss, d’une laideur rare.

 

 

Total Carnage (USA, Europe) 011

Boom la jeep !

Total Carnage (USA, Europe) 015

C’est un avion ?

Oui, et c’est pour ta g…

Total Carnage (USA, Europe) 016

En plein débat sur la

suppression du nucléaire…

 

 

Gameplay : 6/10

 

Simple et sans originalité : on se déplace et vise avec la croix, il reste un bouton pour le tire et l’autre pour les grenades. Comme beaucoup de jeux du genre, il existe plusieurs armes : fusils à pompe, mitrailleuse, un truc bizarre qui tourne autour du héros, lance flammes…et c’est à peu près tout. Les « hit box », la surface létale entourant l’ennemi, est parfois difficile à cerner (on peut passer sur une partie du premier boss sans en souffrir).

 

 

Total Carnage (USA, Europe) 009

« Orcus, mère de tous les monstres »

Total Carnage (USA, Europe) 010

« Elle » tient bien son nom

Total Carnage (USA, Europe) 014

Quand on pense que 6 ans

après sortait Starcraft et ses Zergs…


 

Durée de vie : 4/10

 

Bien qu’on passe le jeu à rencontrer des mères (les 2 premiers boss en tout cas : mère des monstres (sur laquelle on tire pendant des heures avant qu’elle finisse par mourir on ne sait trop pourquoi) et mère des batailles), on en voit pas vraiment le bout. Le jeu n’est pas trop dur, mais présente tout de même un certain challenge, par contre l’intérêt est trop faible pour y revenir souvent. Il est même possible, voir recommandé, d’abandonner avant la fin du jeu, sous peine de perdre yeux et oreilles.

 

 

Total Carnage (USA, Europe) 017

« La mère de toutes les batailles »

Total Carnage (USA, Europe) 018

On aime les superlatifs,

mais pas à l’écran visiblement… !

 


 

Son : 0,5/10

 

Des fois, il vaut mieux se rendre compte par soi-même :

 

 


 

Pas de musique, des bruitages atroces : on découvre alors que les oreilles aussi peuvent vomir. Mais ne soyons pas mauvaise langue, il y a des musiques pour les boss :

 

 


Oh ! C’est maman des monstres !

 

Bon, on saute un petit quart d’heure pour vous éviter de subir ce boss (d’une beauté transcendante) intégralement pour finalement arriver à ça.

 

 


 Bien entendu, vous n’avez pas la possibilité de lancer vos grenades…

 

No comment.

 

 

Scénario : 5/10

 

Déjà raconté, usé jusqu’à la trame, l’histoire du dictateur et des martiens qui envahissent la terre, si elle justifie le déroulement du jeu, n’est absolument pas originale et ne présente guère d’intérêt (à part voir la trogne délirante du dictateur menaçant notre valeureux soldat).

 

 

 

Conclusion

 

 

 

Les plus

 

- On peut s’en servir pour caler un meuble

- Plusieurs armes (faut bien trouver quelques plus hein…)

 

Les moins

 

- Laid

- Des sons absents ou horribles

- Si le meuble est trop lourd, la cartouche casse (on va arrêter là)




Note générale : 2/10

 

Ce genre de jeu amène à se poser plusieurs questions :

-         les développeurs ont-ils un humour qui nous dépasse ?

-         pourquoi a-t-on viré le gars chargé de la composition des musiques ?

-         la drogue était-elle courante dans les studios de Malibu Games, où l’attrait de Pamela Anderson se trémoussant sur la plage a-t-il été plus fort et il a donc fallu finir le jeu en deux jours ?

-         est-ce qu’on se fout de nos gueules ?

 

En tout cas, c’est le genre de jeu qu’il faut essayer, pour se rendre compte du vide abyssal qui peut exister dans un jeu vidéo. Pas de musique, des graphismes laids, un scénario vu, vu et revu. Après 15 minutes, migraine assurée !

 

Total Carnage (USA, Europe) 019Marre.

Repost 0
Published by flappy-spirit - dans test
commenter cet article
16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 16:59

g09213p5ryx

 

 

Année : 1992

Editeur : Jaleco

Genre : Plateforme - Aventure

Plateforme : Game Boy

Speedrun : Avenging Spirit

 

Auteur : Flappy

 

 

Pour commencer, un bon jeu peu connu (et en partie responsable du nom du blog).

 

Avenging Spirit (U) 000

Sobre

 

Avenging Spirit, c’est d’abord une histoire « triste ». Vous êtes le petit ami de la fille d’un chercheur travaillant sur les fantômes. Une bande de gangster voulant tirer profit des recherches du vieux décident d’enlever la demoiselle. N’écoutant que votre courage vous vous interposez. 3 balles dans le buffet et on en parle plus, la gamine est enlevée. Et comme le jeu ne s’appelle pas Robocop, personne ne remettra le corps en état pour aller protéger veuve et orphelin (et surtout sauver la nana). Du coup le chercheur vous ressuscite, sous la forme d’un petit fantôme, le fameux Avenging Spirit, pour aller sauver sa fille. Cependant, ce petit fantôme a peu d’énergie, pour « survivre », il devra prendre possession des gens qu’il croise. Ainsi commence votre aventure.

 

Avenging Spirit (U) 001

Un petit problème...   

Avenging Spirit (U) 002

La possession 

Avenging Spirit (U) 003

C'est parti!


 

 

Graphisme : 6/10

 

Tout à fait honnêtes, les graphismes montrent surtout une assez importante variété de décors (qui restent cependant très urbain : la ville, l’usine, les toits, etc…), et surtout de personnages, avec des sprites suffisamment détaillés pour reconnaître les différents ennemis présents à l’écran. Les artworks présents entre les niveaux afin de raconter l’histoire sont très bien réalisés.

 

Avenging Spirit (U) 007

Avenging Spirit (U) 017

Avenging Spirit (U) 025

                                               Des boss à l'aspect très sérieux...

 

 

Gameplay : 9/10

 

Le gros intérêt du titre ! Si le gameplay en lui-même est simple (on est sur gameboy) avec un bouton d’action et un bouton de saut, la variété des gameplays est énorme, sachant que chaque personnage possédé a une attaque différente. On a alors 2 barres de vie, celle du personnage possédé (qui diminue quand il est touché), et l’énergie du fantôme, qui baisse quand il ne possède personne, et qui baisse un peu quand le personnage possédé est blessé.

Ainsi il est possible de prendre possession d’un gangster en imper avec un pistolet, d’un méca lanceur de missiles, d’un mage déguisé en chat lançant des éclairs, d’une petite fille lançant des ballons…explosifs ou encore d’un pervers cachant sous son manteau des chauve-souris. Oui, c’est assez barré. On se surprend à vouloir mourir régulièrement pour essayer un nouveau personnage !

A noter que le jeu ralenti quand trop de personnages (à partir de 4…) sont à l’écran et qu’ils utilisent leur capacité.

 

 

Avenging Spirit (U) 018

Avenging Spirit (U) 021

Avenging Spirit (U) 026

Paysages. On remarquera l'homme invisible sur l'image de droite (impossible d'intéragir avec...)

 

 

Durée de vie : 6/10

 

Si le jeu est sympa, il est relativement simple (pour l’époque), en ayant des continus infinis. Comme beaucoup de jeux de l’époque, il n’y a ni sauvegarde, ni mot de passe. Il est donc à finir d’une traite et c’est faisable en 1h, voir moins. On pourra cependant y revenir avec plaisir. On remarquera qu’il existe deux fins différentes.

 

 

Avenging Spirit (U) 005

Possession

 

Son : 5/10

 

Les musiques sont différentes à chaque niveau, un peu répétitives cependant. Si sur le coup les rythmes semblent entraînants, ils ne resteront pas en tête une fois la machine éteinte. Les bruitages sont très basiques, même pour une gameboy.

 

Avenging Spirit (U) 011

Toi, tu vas perdre ton libre-arbitre!

 

Scénario : 6/10

 

Certains mettent une bonne note de scénario à Mario dont l’histoire reste éternellement identique depuis 25 ans : sauver la princesse (qu’elle s’appelle Peach ou Daisy). Ici le fait de rajouter une dimension « scientifique », avec un amour perdu revenant sauver sa bien aimée rend le scénario un peu plus intéressant. Il reste cependant basique et n’est qu’une excuse pour justifier le jeu. Les artworks entre chaque niveau pour expliquer la progression du scénario (copine enlevée, copine pas là, oh l’immeuble du grand méchant) donnent un intérêt supplémentaire au jeu.

 

 

 

Conclusion

 

 

Les plus

 

- Un gameplay simple, efficace, varié et original

- Des musiques entraînantes

- Un scénario sympa

- FUN

Les moins

 

- Des graphismes un peu légers

- Des bruitages trop basiques

- Une durée de vie trop courte

 

 

 

 

 

Note Générale : 8/10

 

Relique d’un temps où un scénario compliqué et des graphismes léchés (surtout des graphismes léchés) n’étaient pas nécessaires pour avoir un jeu fun, Avenging Spirit est avant tout un petit jeu sans grande prétention vers lequel on se retournera régulièrement. La note peut paraître élevée, mais elle est vraiment à la hauteur du plaisir qu’on peut éprouver en y jouant.

 

Avenging Spirit (U) 008

Ca arrive (souvent...)

Repost 0
Published by flappy-spirit - dans test
commenter cet article
16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 16:41

Bienvenue sur Flappy-Spirit!

 

Comme le nom de ce blog ne l'indique pas, il est consacré à des tests de jeux de gameboy, principalement de première génération (cartouches grises), mais qui pourra s'étendre sur des coups de coeur en couleur, voir avancé.

 

Les tests que nous vous proposons sont basés sur le format des tests de jeuxvideo.com et gamekult, où une petite présentation du jeu est suivie de notes selon divers critères (les graphismes, le son, le gameplay, etc...) pour finir par un récapitulatif des points positifs et négatifs du soft.

Ces tests consistent simplement en 1/2h de jeu (qui souvent se résument à s'arracher les cheveux sur le premier niveau), suivie de nos impressions. Ils seront accompagnés, quand cela existe, d'un lien vers un speedrun, permettant d'avoir un apperçu du jeu complet. On fera en sorte de proposer un test par semaine, chaque vendredi.

 

MAJ 2013 : Quelques changements en cette nouvelle année pour Flappy-spirit! Dorénavant les tests seront publiés une fois toute les deux semaines, toujours le vendredi, et Spirit tentera de vous proposer un test de jeu Neo Geo Pocket Color par mois (mais si, regardez la banière, Spirit et sa petite NGPC souriante!), tandis que Flappy continuera à vous proposer des tests de jeux GB/GBC/GBA! Bonne année!

 

Flappy-spirit est maintenant partenaire du projet POWAAA!! , webzine amateur lancé par joueur2121310 sur les jeux vidéo, toutes époques confondues. Bien entendu, nous participons à l'écriture d'une partie des tests GB! Les liens vers le webzine en bas de la page!

 

25/04/14 : Vous l'avez peut-être constaté, l'activité du blog a sérieusement ralenti ces derniers mois. Ceci est dû aux études de vos serviteurs (en l'occurence, la rédaction d'une thèse et la fin d'un master), nous empêchant d'écrire pour le moment. Mais ne vous inquiétez pas, nous reviendrons !

 

P1010450

Par ordre de publication :

 

#1 Avenging Spirit : 8/10

#2 Total Carnage : 2/10

#3 Duck Tales – La bande à Picsou : 7/10

#4 Prophecy - The Viking Child : 5/10

#5 Kwirk : 7/10   

#6 The Amazing Spiderman : 5/10

#7 Parodius : 9/10

#8 Tintin au Tibet : 5,5/10

#9 Street Racer : 8/10

#10 Zool - Ninja of the "Nth" dimension : 4/10

#11 Turok - Battle of the Bionosaurs : 7/10

#12 Castelian : 4/10

#13 Super Mario Land 3 - Warioland : 9/10

#14 Trilogie Star Wars : 4,5/10

#15 Battletoads : 7,5/10

#16 Batman Forever : 4/10

#17 Astérix et Obélix : 7/10

#18 Disney's Mulan : 3/10

#19 King of the Zoo : 8/10

#20 Flappy Special : 4/10

#21 Super Mario Land : 7/10

#22 Primal Rage : 5/10

#23 Pocket Bomberman : 7,5/10

#24 Cutthroat Island : 3/10

#25 Ninja Gaiden Shadow : 8/10

#26 Lunar Lander : 3/10

#27 Kirby's Dream Land : 7,5/10

#28 Swamp Thing : 2/10

#29 The Punisher – Ultimate Payback : 7,5/10

#30 Godzilla : 5,5/10

#31 La Petite Sirène : 7,5/10

#32 Dragon's Lair : The Legend : 4/10

#33 Tale Spin – Super Baloo : 7,5/10

#34 Super Breakout & Battlezone : 2,5/10

#35 Aero Star : 7,5/10

#36 The Hunt for Red October : 5/10

#37 Super Off Road : 7/10

#38 Alone in the Dark – The new nightmare : 5,5/10

#39 Mickey Mouse : Magic Wands ! : 7/10

#40 Pokémon Pinball : 8/10

#41 Battle Arena Toshinden : 8/10

#42 Boggle Plus : 4,5/10

#43 NBA Jam : 3,5/10

#44 Lucky Luke : 8/10

#45 Ishido – The Way of Stones : 7,5/10

#46 Knight Quest : 7,5/10

#47 Le Roi Lion : 5/10

#48 Mr. Nutz : 7/10

#49 Gremlins 2 – The new batch : 3/10

#50 Ghostbusters 2 : 6,5/10

#51 Super Kick Off : 4,5/10

#52 Star Wars Episode 1 : Racer : 6/10

#53 Star Wars Episode II – Attack of the Clones : 3,5/10

#54 Honoo no Toukyuuji - Dodge Danpei : 7,5/10

#55 Metal Slug 1st Mission : 7/10

#56 Sagaia : 7,5/10

#57 Dark arms : 6,5/10

#58 Go ! Go ! Tank : 8,5/10

#59 Felix the Cat : 7/10

#60 The Simpson – Bart VS. The Juggernauts : 4/10

#61 Superman : 2/10

#62 Kamen Rider SD – Hashire ! Mighty Riders : 7,5/10

#63 Incredible Crash Dummies : 5,5/10

#64 Trax : 7/10

#65 Robocop vs The Terminator : 3,5/10

#66 Un Indien dans la Ville : 7/10

#67 Donkey Kong : 5,5/10

#68 Quarth : 7,5/10

#69 Metal Slug 2nd Mission : 7,5/10

#70 Darkwing Duck : 7/10

#71 Alfred Chicken : 6/10

#72 Mystic Quest : 9,5/10

#73 4-in-1 Funpak / 4-in-1 Funpak Volume II : 1,5/10

#74 World Bowling : 4/10

#75 Gargoyle's Quest – Ghosts'n goblins : 9/10

#76 Double Dragon : 8,5/10

#77 X : 8/10

#78 Teenage Mutant Ninja Turtles –

Fall of the Foot Clan : 7/10

#79 Nintendo World Cup : 7,5/10

#80 Soccer : 6/10

#81 Batman The Animated Series : 7/10

#82 Dragon Ball Z : les Guerriers Légendaires : 7/10

#83 Castlevania : The Adventure : 7/10

#84 Les Schtroumpfs : 6,5/10

#85 Race Drivin : 6,5/10

#86 Donkey Kong Land : 7/10

#87 Looney Tunes Collector - Alerte aux Martiens ! : 8,5/10

#88 Castlevania 2 – Belmont's Revenge : 8/10

#89 Batman The Video Game : 6/10

#90 Astro Rabby : 6/10

#91 Teenage Mutant Ninja Turtles 2 – Back From the Sewers : 8/10

#92 Probotector : 7/10

#93 Double Dragon 3 - The Sacred Stones : 2/10

#94 Final Fantasy Legend : 7/10

#95 WarioLand 4 : 9,5/10

#96 Tom and Jerry Tales : 3,5/10

 

 

 

Hors-séries :

 

#HS1 Spice World : 1,5/10

#HS2 : Les Game Over - Partie 1/4

#HS2 : Les Game Over - Partie 2/4

#HS2 : Les Game Over - Partie 3/4

#HS2 : Les Game Over - Partie 4/4

#HS3 Dynamite Headdy : 9/10

#HS4 - Cover Design : US vs EU vs JAP

#HS5 – Spécial Noël 2014 ! - Partie 1/3 : Daze before Christmas : 4/10

#HS5 – Spécial Noël 2014 ! - Partie 2/3 : Madagascar - Operation Penguin : 7/10

#HS5 – Spécial Noël 2014 ! - Partie 3/3 : Home Alone : 2/10

 

 

 

Powaaa! Webzine

 

Numéro 1 - Février 2013

Numéro 2 - Mars 2013

Numéro 3 - Avril/Mai 2013

Numéro 4 - Janvier 2014

Numéro 6 - Avril 2016

 

 

 

 

 

Retrouvez-nous sur Facebook!

En espérant vous donner l'envie de vous replonger dans vos jeunes années de joueurs, nous vous souhaitons bon jeu!

 

 

En cas de besoin :

 

Glossaire

 

Liste des jeux testés :

 

Par ordre alphabétique

Par genre

Par note

Par console

 

flappygb.png

Flappy

Rédacteur GB

(jeu : Flappy Special)

spirit_ngpc.png 

Spirit

Design / Rédacteur NGPC

(jeu : Avenging Spirit)

Repost 0
Published by flappy-spirit
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de flappy-spirit
  • Le blog de flappy-spirit
  • : Flappy-Spirit est un blog de test de jeux de Game Boy, principalement de première génération. Amateurs de vieux jeux ou simples curieux, soyez les bienvenus!
  • Contact

Recherche

Liens