Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 21:57
 Portables    
Game-Boy-Original.jpg Game Boy (84 jeux)
Game_Boy_Color.png Game Boy Color (6 jeux)
ME0000027215_2.jpg

Game Boy Advance

(4 jeux)
250px-NeoGeo-Pocket-Color Neo Geo Pocket Color (3 jeux)
   Salon    
  NES-Console-Set Nintendo (1 jeu) 
1280px-Sega-Mega-Drive-JP-Mk1-Console-Set.png Megadrive (1 jeu)
playstation-copie-1.png Playstation (1 jeu)
  615948snes  Super Nintendo (1 jeu)
Repost 0
Published by flappy-spirit
commenter cet article
19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 21:57
Repost 0
Published by flappy-spirit
commenter cet article
19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 21:52
Repost 0
Published by flappy-spirit
commenter cet article
2 décembre 2012 7 02 /12 /décembre /2012 20:03

cover.jpg

 

 

 

Année :2002

Éditeur :THQ

Genre :Plateforme/Beat Them All/''Vaisseau en 3D''

Plateforme :Game Boy Advance

Speedrun :Non

 

Auteur : Flappy

 

 

 

A de la daube tu joueras

 

 

Bon, alors on va la faire rapide. Oh, et la suite, c'est du Spoil (mal écrit).

 

Ça se passe 10 ans après l'épisode 1 (à peu près), et c'est de plus en plus la merde pour la paix. Déjà, dés le début, Padmé (oui, encore elle) manque de se faire assassiner sur Coruscant. Du coup Anakin (oui, le futur porteur de masque avec hygiaphone) est chargé de la protéger alors qu'il n'est que Padawan du premier Obi (Obi One. Ah ? Obi Wan?). Deuxième tentative de meurtre qui échoue, du coup Anakin et Padmé s'en vont sur Naboo (où l'on pourra assister à d'affligeantes scènes de pseudo amour ridicule qui finiront sur un mariage 1h30 de film plus tard).

Pendant ce temps, l'Obi va sur Kamino où il trouve une armée de clones prête à l'emploie, mais à ne pas utiliser, cela s'entend. Il y trouve aussi Jango Fett qui sert de modèle pour les clones et le suit jusqu'à Geonosis où tout le monde est capturé (Padmé, Anakin, Obi Wan, les robots, tous on a dit!). Mais avant ça, Anakin emmène Padmé sur Tatooine pour découper des pillards Tusken qui ont eu l'scellente idée d'enlever et tuer sa mère. Et c'est après l'enterrement des restes qu'ils partent pour Geonosis se faire capturer. Oh j'ai oublié que Saroumane est derrière tout ça, sauf que là il s'appelle Comte Dooku, et qu'il a une armée de droids comme dans le premier épisode. S'en suit une grande baston dans une arène avec monstres géants en 3D vieillissante, conclue par l'arrivée des Jedi (Yoda & co) et de l'armée de clones. Car ils ont décidé de la prendre finalement. Tant qu'à faire, autant précipiter leur perte, non ?

Tout ça se finit pas une quasi défaite des méchants avec le traditionnel bras tranché du héros (pour Anakin donc).

Et donc, comme énoncé précédemment, Anakin et Padmé se marrient.

 

-- Fin du Spoil --

 

 

Bon, et le jeu ?

 

Déjà, il est en français, youhou !

 

Star-Wars-Episode-II---Attack-of-the-Clones--Europe---En-Fr.png Star-Wars-Episode-II---Attack-of-the-Clones--Europ-copie-1.png

 

 

Et si cette intro est honête, c'est quand même pas mal de pouvoir retrouver les effets et images du film pour le scénar. Mais bon, on est sur GBA, il est normal que la machine permette ça !

 

Star-Wars-Episode-II---Attack-of-the-Clones--Europ-copie-2.png Star-Wars-Episode-II---Attack-of-the-Clones--Europ-copie-3.png

 

 

Et des images du film, j'ai dis !

 

Star-Wars-Episode-II---Attack-of-the-Clones--Europ-copie-4.png

 

 

Donc, le jeu suit à peu près les événements du film avec des graphismes passables mais surtout une maniabilité à CHIER ! L'éditeur est donc bien TH(ié)Q...Petite explication : un bouton pour sauter, un bouton pour frapper avec le sabre. Mais ! Pour frapper avec le sable, il faut appuyer sur A etune direction. Donc il y a plusieurs types de coups. Mais on ne peut pas frapper en se déplaçant. C'est donc très pratique dés qu'il y a plus d'un ennemie...

 

Star-Wars-Episode-II---Attack-of-the-Clones--Europ-copie-5.png

Manchot...

 

 

Cette panoplie de coups est augmentée d'une pare pour les lasers avec le sabre ( R ) et d'un bouton pour utiliser la Force ( L ), se qui se traduit par un plus grand saut et quelques pouvoirs assassins sans effet graphique...

 

Star-Wars-Episode-II---Attack-of-the-Clones--Europ-copie-6.png

Retour à l'envoyeur

 

 

De temps en temps, on a droit à des petits passages de plateforme, qui se traduisent souvent par des chûtes dans le vide, la rigidité cadavérique du héros (ben oui, il est tombé) ne permettant pas des sauts d'une grande précision...

 

Bref. Après les toits de Coruscant, on poursuit l'assassin en vaisseau, dans un fabuleux niveau en 3D. Faut le dire vite. Je ne sais pas comment ça a pu me plaire à l'époque, c'est tellement laid !!! De plus, on ne fait que suivre un couloir en évitant vaguement d'autres véhicules et des pièges merveilleusement composés de 2 polygones. Et c'est tout, à la fin, sans qu'on ait rien fait de particulier, le vaisseau poursuivit explose.

(…)

 

Star Wars Episode II - Attack of the Clones (Europ-copie-7

Bombinette

Star Wars Episode II - Attack of the Clones (Europ-copie-8

Je te rattrape!

Star Wars Episode II - Attack of the Clones (Europ-copie-9

Je t'ai eu !

 

 

Le niveau suivant demande à poursuivre l'assassin pour l'abattre. On peut abattre d'autres gens pour récupérer des boulettes de forces qui permettent de tuer à distance. Mais lentement, très lentement...

 

Star-Wars-Episode-II---Attack-of-the-Clones--Europ-copie-10.png

Laisse tomber, je suis le héros...

Star-Wars-Episode-II---Attack-of-the-Clones--Europ-copie-11.png

Victoire !

 

 

On prend ensuite la peau d'Obi Wan. Non, on ne le tue pas, on en prends le contrôle. Sur Kamino, la planète où on fabrique les clones. Et ça n'arrange pas le reste, j'ai même l'impression qu'ils ont rendu Obi Wan encore moins contrôlable qu'Anakin...

 

Star-Wars-Episode-II---Attack-of-the-Clones--Europ-copie-12.png

Robotique

Star-Wars-Episode-II---Attack-of-the-Clones--Europ-copie-13.png

Cours de bio

 

 

Bref, tout ça pour chopper Jango Fett. Qui s'enfuit dans son Fer à Repasser volant. D'ailleurs, le but du niveau suivant, c'est de le rattraper à l'occasion d'une nouvelle course-poursuite en 3D de folie !

 

Star-Wars-Episode-II---Attack-of-the-Clones--Europ-copie-14.png

Côté obscure ?

Star-Wars-Episode-II---Attack-of-the-Clones--Europ-copie-15.png

Hem...lasers ?

 

 

 

Et sans vraiment comprendre pourquoi, on finit par gagner et se retrouver sur Tatooine, contrôlant un Anakin attaqué par des gros monstres tout moches et des pillards Tusken. Et là ça commence à partir en sucette. Enfin, encore plus. Les graphismes par exemple font montre d'une laideur rare. On voit même les raccords foireux de mauvais jpeg (ou quelque soit le format)...

 

Star-Wars-Episode-II---Attack-of-the-Clones--Europ-copie-16.png

Pas beau

Star-Wars-Episode-II---Attack-of-the-Clones--Europ-copie-17.png

Rafistolage

 

 

Une fois cette horreur passée, on reprend contrôle d'Obi Wan sur Geonosis. Et on retourne facilement 10 ans en arrière : level design de merde, plateformes millimétrées, ennemies volants à la con...

 

Star-Wars-Episode-II---Attack-of-the-Clones--Europ-copie-18.png

Encore une chute !

 

 

Bref. On reprend ensuite Anakin sur le tapi roulant de l'usine de droids. Sans grand intérêt non plus.

 

Star-Wars-Episode-II---Attack-of-the-Clones--Europ-copie-19.png

Sauterelle armée

 

 

La suite ? Le combat dans l'arène, avec maître Windu. Il suffit d'abattre Jango Fett. Ça prend à peu près 2 minutes.

 

Star-Wars-Episode-II---Attack-of-the-Clones--Europ-copie-20.png

Casse toi!

Star-Wars-Episode-II---Attack-of-the-Clones--Europ-copie-21.png

Le petit Jango (il fait du jazz manouche?)

Star-Wars-Episode-II---Attack-of-the-Clones--Europ-copie-22.png

 T'es mort ! (ah non, ça, c'est Worms)

 

 

Un petit tour en 3D le temps d'abattre les réacteurs de la moto de Dooku. 2 minutes, à nouveau. Mais bon, c'est sûrement la plus réussie du jeu...

 

Star-Wars-Episode-II---Attack-of-the-Clones--Europ-copie-23.png

Je t'aurai ! (non, c'est Worms on a dit!)

 

 

Plus qu'une baston avec Dooku.

 

Star-Wars-Episode-II---Attack-of-the-Clones--Europ-copie-24.png

Sabre rouge !

 

 

Et même pas de cinématique après !

 

 

Graphismes : 5/10

 

C'est même plutôt gentil, vu qu'on est sur GBA. Des phases 3D dégueulasses, tout juste sauvées par la dernière. Des phases 2D qui empirent au fur et à mesure qu'on avance dans le jeu...Et les perso à la limite de la photo mal reprise. Heureusement que la machine permet d'afficher des images proches de photos du film. Ils devraient savoir qu'elle permet aussi de passer des vidéos. Quand on voit le peu de contenu du jeu, ils auraient pu...

 

 

Gameplay : 4/10

 

Les phases 2D sont au mieux inintéressantes, au pires injouables. La façon de combattre est originale, mais ratée. Et régulièrement, le personnage ne répond pas aux actions du joueur, c'est particulièrement irritant. Mais résumons tout de même ces phases : j'avance, je bloque, je tue, j'avance, je bloque, je tue, etc. Pour la 3D, difficile à dire, vu qu'on n'a guère l'impression de contrôler ce qu'il se passe à l'écran...

 

 

Durée de vie : 3/10

 

Le jeu propose 11 niveaux. C'est pas mal en soit. Sauf qu'en fait la moitié du jeu, en terme de durée, c'est les 4 premiers niveaux. Les 3 derniers se terminent en 10 minutes top chrono. Et le jeu en à peine 1h. Les 3 niveaux de difficulté n'aident pas spécialement, et la médiocrité de l'ensemble n'arrange rien.

 

 

Son : 6/10

 

Le seul point à n'être pas trop négatif. Les musiques reprennent celles des films, avec les capacités de la GBA, ce qui n'est pas trop mal la plupart du temps. Même si certains passages arrachent un peu les oreilles...

Par contre on se dépêchera d'oublier les bruitages ratés et répétitifs (pour exemple, les espèces de chiens bleus de Tatooine ont le même cris que les loubards de Corruscant...).

 

 

Scénario/Ambiance : 5/10

 

Le stricte minimum pour ne pas trop érafler les films. Sans plus.

 

 

Conclusion

 

Les plus

 

- La licence Star Wars

- C'est coloré

- Les musiques du film

Les moins

 

- Gameplay instable et dans l'ensemble raté

- La licence Star Wars (elle doit être très chère en fait...)

- Des phases 3D dispensables

- Des graphismes qui empirent au fur et à mesure du jeu

- Une durée de vie mini pour un prix maxi

 

 

 

Note générale : 3,5/10

 

Voici un beau ratage de plus pour les adaptations Star Wars en jeu vidéo. Parfois d'une affligeante simplicité, parfois d'une difficulté peu surmontable, ayant globalement 10 ans de retard et s'essayant à des technologies mal maîtrisées (les phases 3D), on a surtout droit à un jeu à licence où plus rien ne reste pour la production d'un jeu digne de ce nom. La Force n'est même pas nécessaire pour finir cette daube. Mais se faire avoir comme ça, il y a de quoi virer du côté obscur...(ou finir testeur sur le net!)

 

Star-Wars-Episode-II---Attack-of-the-Clones--Europ-copie-25.png

Mouais...

Repost 0
Published by flappy-spirit - dans test
commenter cet article
25 novembre 2012 7 25 /11 /novembre /2012 23:24
Repost 0
Published by flappy-spirit
commenter cet article
25 novembre 2012 7 25 /11 /novembre /2012 23:22
Repost 0
Published by flappy-spirit
commenter cet article
25 novembre 2012 7 25 /11 /novembre /2012 21:15

Game-Boy-Original

0-9

4-in-1 Funpak / 4-in-1 Funpak Volume II
A

Aero Star

Alfred Chicken

Astérix et Obélix

Astro Rabby

Avenging Spirit
B

Batman Forever

Batman The Animated Series

Batman The Video Game

Battle Arena Toshinden

Battletoads
Boggle Plus
C

Castelian

Castlevania : The Adventure

Castlevania 2 – Belmont's Revenge

Cutthroat Island
D

Darkwing Duck

Disney's Mulan

Donkey Kong

Donkey Kong Land

Double Dragon

Double Dragon 3 - The Sacred Stone

Dragon's Lair : The Legend

Duck Tales – La bande à Picsou
E

F

Felix the Cat

Final Fantasy Legend

Flappy Special

G

Gargoyle's Quest – Ghosts'n goblins

Ghostbusters 2

Go ! Go ! Tank

Godzilla
Gremlins 2 – The new batch

H

Honoo no Toukyuuji - Dodge Danpei

I

Incredible Crash Dummies

Ishido – The Way of Stones

J

K

Kamen Rider SD – Hashire ! Mighty Riders

King of the Zoo

Kirby's Dream Land

Knight Quest

Kwirk

L
La Petite Sirène
Le Roi Lion

Les Schtroumpfs

Lunar Lander

Lucky Luke

M

Mickey Mouse : Magic Wands !
Mr. Nutz

Mystic Quest

N

NBA Jam

Ninja Gaiden Shadow

Nintendo World Cup

O

P

Parodius

Primal Rage

Probotector

Prophecy - The Viking Child

Q

Quarth

R

Race Drivin

Robocop VS The Terminator

S

Sagaia

Soccer

Street Racer

Star Wars (Trilogie)
Super Breakout & Battlezone

Super Kick Off
Super Off Road

Super Mario Land

Super Mario Land 3 - Warioland

Superman

Swamp Thing 

T

Tale Spin – Super Baloo

Teenage Mutant Ninja Turtles – Fall of the Foot Clan

Teenage Mutant Ninja Turtles 2 – Back From the Sewers

The Amazing Spiderman
The Hunt for Red October

The Punisher – Ultimate Payback

The Simpson – Bart VS. The Juggernauts

Tintin au Tibet

Total Carnage

Trax

Turok - Battle of the Bionosaurs

U

Un Indien dans la Ville

V

W

World Bowling

X

X

Y

Z

Zool - Ninja of the "Nth" dimension

Repost 0
Published by flappy-spirit
commenter cet article
25 novembre 2012 7 25 /11 /novembre /2012 20:40

cover.jpg

 

Année :1999

Editeur :LucasArts

Genre :Course

Plateforme :Game Boy Color

Speedrun :Non

 

Auteur : Flappy

 

 

I Pod

 

Il y a quelques temps, j'avais testé la première trilogie Star Wars . Et j'ai décidé de m'attaquer à la seconde, avec cette semaine un jeu de course sur le premier épisode, et la semaine prochaine, le jeu de l'épisode 2, qui sera mon premier test GBA. Je n'ai pas, au moment de l'écriture de ce test, de jeu sur l'épisode 3.

 

Star-Wars-Episode-I---Racer_01.png

Ca plane

 

 

Ce premier épisode, la Menace Fantôme, a permis de lancer une nouvelle trilogie. Qui est la première. Enfin la deuxième. Dans le temps. Enfin le notre, pas celui du film. Mais la première dans le temps du film. Du coup l'épisode 1 d'avant devient l'épisode 4 (de même que 2 et 3 deviennent 5 et 6), et que ce nouvel épisode, le 4ème, est donc le premier. C'est clair non ? Et donc logiquement, le prochain sera le 133ème, et après ils passeront à l'épisode -12. Qui se passera après le 15 et avant le 32. Logiquement.

 

Et donc, que se passe-t-il dans ce film qui permette de faire un jeu de course (car, si vous ne vous en doutiez pas encore, c'est un jeu de course (c'est souvent le cas quand il y a ''Racer'' dans le titre!)) ?

 

Place au spoil (si vous n'avez pas vu le film) :

 

Rappelez-vous, avant, c'était l'Empire qui régnait, maintenant c'est la République. Enfin avant dans l'avant, mais après dans maintenant. Bon ok j'arrête. Donc au début de cet épisode, la galaxie est gérée sous la forme d'une république galactique. Et les gardiens de la paix, ici, c'est pas les CRS, mais les chevaliers Jedi (qui n'ont pas de chevaux, soit dit en passant), détenteurs de la Force.

Mais les méchants de la Fédération du Commerce envahissent Naboo. C'est alors que l'on rencontre les premiers personnages principaux de ce film : les Jedi Qui-Gon Jin et Obi-Wan Kenobi (si si, vous en avez déjà entendu parlé) qui, une fois sur Naboo rencontrent d'abord Jar Jar Binks, un Gungan (me demandez pas de le décrire, s'il vous plait!) et la reine Padmé Amidala. Ensembles, ils partent pour Coruscant, ville planète siège du Sénat galactique.

Malheureusement, ils sont abattus et s'écrasent sur une planète qui vous fera dire ''mais oui, je connais ça, avec la grosse limace là'' : Tatooine (qui, comme elle est paumée, à donné un nom à tous les endroits loin et paumés. En effet, ne dit-on pas ''aller à Tataooine''?). Et c'est là qu'ils rencontrent Anakin Skywalker. Et c'est lui, qui fait la course dont il est question ici. Pour faire simple, Qui-Gon détecte qu'il pourrait être ''celui qui apportera l'équilibre dans la Force'', et il se décide à l'emmener. Problème : il est esclave. Alors un deal est conclu avec son proprio : si Anakin remporte une course de Pod Racer, ils l'emmènent. Sinon, le proprio récupère le vaisseau des Jedi.

Bien entendu, il gagne, et tous s'en vont, après tout de même une petite baston avec un sombre Jedi, Dark Maul. Arrivé à Coruscant, et ce malgré le refus d'une part du conseil des Jedi (Maître Windu (qui joue dans Pulp Fiction) et Maitre Yoda (qui joue dans...euh...Star Wars)), Qui-Gon décide d'entraîner Anakin à devenir Jedi.

Après quelques intrigues politiques, tous repartent sur Naboo, pour la grande baston entre les Gungan et les Robots de la Fédération du commerce. Enfin la baston sert surtout à permettre aux Jedi d'aller capturer le vice-roi de la Fédération. Mais Dark Maul refait surface, zigouille Qui-Gon et est zigouillé (avec des effets spéciaux particulièrement ratés) par Obi Wan. Du coup, après que la bataille ait été gagnée par les gentils (c'est toujours comme ça dans le premier film), c'est lui qui prend Anakin comme apprenti.

 

Bon, mais c'est bien beau tout ça, mais le jeu, il dit quoi ?

Et bien, pas énormément de choses. En fait, mise à part ce qui va suivre pour un court test, le jeu a surtout deux qualités rares sur Game Boy. La première, c'est son vibreur (comme pour pokemon pinball) qui rend le jeu plus sympa en augmentant l'immersion. La seconde, c'est son intro, là :

 

 

 

 

Ouais, vous avez bien vu, le jeu commence par une vidéo extraite du film. Et franchement, c'est particulièrement impressionnant. Pour la GBC.

Mais après ?

On incarne dans un premier temps Anakin et son Pod Racer pour des courses vues du dessus sur 5 planètes différentes : Tatooine (celle du film), Ando Prime, Baroonda, Mon Gazza et Malastare.

 

Star-Wars-Episode-I---Racer_03.png

Le p'tit Ani!

Star-Wars-Episode-I---Racer_04.png

Désert

Star-Wars-Episode-I---Racer_05.png

Lune

Star-Wars-Episode-I---Racer_06.png

Ca sonne un peu comme

un pays africain non?

Star-Wars-Episode-I---Racer_07.png

Un truc italien?

Star-Wars-Episode-I---Racer_08.png

Quand y en a marre,

y a Malastare

 

 

Et le moins qu'on puisse dire, c'est que les options pour le jeu sont assez...réduites.

 

Star-Wars-Episode-I---Racer_02.png

Après tout, il n'y a que 2 boutons...

 

 

Chaque planète propose 3 courses (qu'il faut débloquer en gagnant les précédentes), avec un adversaire pour chaque course. Oui, vous avez bien lu, UN adversaire. Et quand on gagne, en plus d'une course, on débloque aussi un véhicule (en l’occurrence, celui qu'on a vaincu).

 

Star-Wars-Episode-I---Racer_09.png

Qu'il est mignon...

Star-Wars-Episode-I---Racer_10.png

Départ

 

 

Les courses ne sont pas trop compliquées au départ, mais au bout d'un moment, il faut vraiment tout connaître par cœur. Niveau gameplay, on avance, on freine. Et on a une barre de vie à, si possible, éviter de ramener à 0. Sinon boom. Mais on reprend, contrairement au film. Et au dessus de la barre de vie, il y a un petit rond, quand il clignote jaune, on peut appuyer sur haut et déclencher un boost. Bon par contre, quand on est en boost, on perd de l'énergie. Faut faire attention, donc.

 

Star-Wars-Episode-I---Racer_11.png

Jaune

Star-Wars-Episode-I---Racer_12.png

Rouge

 

 

Bien entendu, si on peut exploser, l'adversaire aussi. La course se résume donc souvent à se contenter de passer devant l'autre et à se mettre devant lui pour l’empêcher de passer (ou à le pousser hors de la route). Et puis, on arrive au bout, premier gagnant, ou second perdant.

 

Star-Wars-Episode-I---Racer_13.png

Chuis devant, euh!

Star-Wars-Episode-I---Racer_14.png

La preuve!

Star-Wars-Episode-I---Racer_15.png

Et je te taxe ton vaisseau

en plus !

 

 

 

Et...voilà.

 

 

Graphismes : 6,5/10

 

C'est coloré, et relativement varié. Mais pas de quoi casser des briques sur le dos d'un canard à 3 pattes. Heureusement qu'il y a la vidéo d'intro.

 

 

Gameplay : 5/10

 

Un peu trop simple : accélérer, freiner, boost, patinette (ben oui, ça vole un pod...). Et explosion, aussi. Enfin quand je dis simple, je parle du manque de variété...

 

 

Durée de vie : 7/10

 

Le fait d'être dans l'univers Star Wars, de proposer 15 courses avec vibreur et mode deux joueurs (via câble link) donne au jeu une certaine valeur dans le temps. Malheureusement, le fait de ne faire des courses qu'à deux (à cause des capacités de la console?) réduit méchamment l'intérêt du soft...

 

 

Son : 6,5/10

 

Maintenant que j'y pense, je ne saurais même pas dire si on a droit à la musique du film en dehors de l'écran titre ! Les bruitages en course sont honnête pour une GB, sans rien d'exceptionnel.

 

 

Scénario/Ambiance : 6/10

 

Pas de scénario, c'est un jeu de course (même pas une référence au film!). Et l'ambiance, même si ça reprend un peu celles de Star Wars, manque vraiment d'un mieux...

 

 

Conclusion

 

Les plus

 

- Star Wars

- Des Pod, plein de Pod !

- Mode 2 joueurs

- Un vibreur, une intro animée

- Le retour de R2D2 (ah ben non, pas là)

Les moins

 

- Savonnette, comme d'hab...

- 2 concurrents par course

- Ambiance malingre

- Star Wars (ben ouais, en fait...)

 

 

 

 

Note générale : 6/10

 

Décidément, il semble que Star Wars sur Game Boy, ça ne soit pas une grande réussite. Même si globalement, c'est quand même mieux qu'avant, avec un jeu de course honnête, relativement long et jouable à deux, on se retrouve tout de même sur une course de patinette à deux concurrents avec un nombre de possibilités très...mince. Le jeu se rattrape en proposant un vibreur (pile non incluse) et une cinématique d'intro impressionnante pour la GB, même si courte.

Mais rassurez-vous, la semaine prochaine, ça sera bien pire !

 

Star-Wars-Episode-I---Racer_16.png

Boom

Star-Wars-Episode-I---Racer_17.png

Oh zut...

Repost 0
Published by flappy-spirit - dans test
commenter cet article
16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 20:35

cover.jpg

 

 

Année :1991

Éditeur :Anco

Genre :Sport

Plateforme :Game Boy

Speedrun :Non (bon en même temps...)

 

Auteur : Flappy

 

 

 

Qu'est ce que tu foot ?

 

 

Ce test m'a été proposé par ratachsur jeuxvideo.com

 

D'ailleurs savez-vous comment on dit ''quel beau pied'' en anglais ?

 

… ?

 

''What a fair foot'' !

 

 

Voilà, c'est là dessus que l'on va commencer ce test d'un jeu qui m'inspire énormément : un jeu de foot. Youpi !...

 

Super-Kick-Off_01.png

Ça va les genoux ?

 

 

Bon alors, qu'est ce que je vais bien pouvoir raconter sur ce jeu ? Alors déjà, on peut l'avoir en français. Ca, c'est cool. Ensuite ? Euh...ben sans le livret, c'est un peu délicat...

 

Super-Kick-Off_02.png

Do you parle le French?

Super-Kick-Off_03.png

Nan sérieux, ça veut dire quoi, ça ?

 

 

 

Donc, complètement à l'aveugle, je vais lancer un match, on verra bien ce qu'on peut en tirer (réponse : un ballon, bien sûr...).

 

Bon alors ça commence mal, quand je lance une partie en ''la ligue'', je ne joue pas...mais je vois des équipes gagner. Enfin, je vois un score quoi...

 

Super-Kick-Off_04.png

Tiens, comme pour les présidentielles !

 

 

On notera que l'équipe d'URSS est sélectionnable. C'est vraiment histoire de, quand on sait qu'elle a été dissoute le 26 décembre de cette même année. Ils sont taquins ces japonais ! Bien qu'il semble qu'Anco soit anglais. Bon...Si j'essaie les autres (''la coupe'', etc.) c'est toujours sans jouer (et toujours pour voir la Hollande gagner). Peut-être qu'avec un ''Jeu simple'', je pourrai faire autre chose que de jouer à Ogame sans même fabriquer d'Etoile de la Mort.

 

Et bien oui ! Oui, c'est un jeu de foot où l'on joue ! Enfin, façon de parler. De toute façon, qu'ils s'appellent FIFA, PES ou n'importe quoi d'autres avec soccer, foot ou kick (à part les jeux de baston), mon seul loisir est d'envoyer les joueurs adverses à l'hosto, et les miens en zone rouge (m'en foot  (!) si on dit pas comme ça!).

 

Bref, lançons la partie.

 

Super-Kick-Off_05.png

Hem...gné?

Super-Kick-Off_06.png

Début de partie

Super-Kick-Off_07.png Fin de partie

 

 

Bon, d'entrée de jeu, on doit, si je comprends bien, choisir ses joueurs. Connus ou non, ils datent d'il y a plus de 20 ans. Ca aide pas. En même temps, je m'en foot (on appelle ça l'humour par répétition). Et on lance la partie. Déjà, le jeu est en vue de dessus. Ca paraît pas comme ça, mais c'est pas très courant, entre les jeux vus de côté (la plupart des jeux aujourd'hui) ou ceux vu ''du goal''. On peut au moins dire que c'est fluide, même si les seules choses à voir sont les joueurs, les lignes sur le terrain, et...le ballon !

Après, visiblement, une bonne partie des règles sont respectées : le but est d'en mettre, et les fautes sont prises en compte. Enfin, le corner en tout cas. Le reste je ne sais pas trop, je n'ai pas compris comment faire une passe, le bouton A servant à la fois à tirer et à tacler. Et je vous voir venir, ai-je pu envoyer tous ces enfoirés à l'hosto ? Et bien même pas !

 

Sinon, l'inertie de la balle est un peu...particulière. C'est marrant les jeux Game Boy, la gravité y est une notion très relative. Sauf quand on peut tomber dans un trou garni (ou non) d'épieux. Mais je m'égare (du Nord). Encore que ça rendrait peut-être les parties plus intéressantes, il faudrait aussi rajouter des armes à feu, des extraterrestres, une vue de côté. Et on appellerait ça Contra. Ou Probotector, ça fait plus européen (???).

 

Le meilleur moyen de se faire une idée, c'est encore d'y jouer. Ou pas. En fait, c'est typiquement le genre de jeu qui avait un intérêt à la sortie, mais qui a affreusement mal vieilli. Oh, et j'ai oublié de parler du son. Ah, le son, une merveille dans ce jeu ! Une courte mélodie digne des bruitages des Schtroumpfs (encore et toujours les Schtroumpfs!) sur l'écran de sélection du genre de partie, et pendant le jeu...''bong bong'' monophonique pour la balle, et un affreux sifflet bien beauf (''ta ta tatata tatatata tata'', du grand art, ça ferait pleurer Bach à n'en point douter!).

 

Et le pire, c'est qu'il n'est pas forcément désagréable, comparé à un NBA jam. Mais bon, de là à y jouer, aujourd'hui...surtout quand on n'aime pas. Je n'ai pas mis beaucoup d'images hein ? Bah, c'est tout le temps la même chose en même temps...

 

 

Graphismes : 5/10

 

C'est bien parce que c'est fluide et lisible, parce que sinon, il n'y a vraiment rien à voir. C'est complètement vide !

 

 

Gameplay : 6/10

 

Tacle (A) et tir (A et B). Et on bouge aussi (Croix). Mais sinon, pas grand chose d'autre. On peut même pas tuer les joueurs adverses. N'importe quoi ce jeu ! Enfin, c'est fluide...

 

 

Durée de vie : 6/10

 

Potentiellement illimitée, elle l'est beaucoup plus quand on ne s'intéresse pas au genre. Ou qu'on est 20 ans après la sortie originale...

 

 

Son : 2/10

 

M'en voudra-t-on si je dis que le coup de sifflet beauf sert bien le jeu ? Non parce que sinon, il n'y a rien, pas d'ambiance musical, pas de bruit de public, c'est franchement vide. Et qu'on ne vienne pas me dire que la Game Boy ne permet rien de tel, le moins qu'on puisse dire c'est qu'avec le contenu de la cartouche, il restait de la place pour mettre du son...

 

 

Scénario/Ambiance : 3/10

 

Un jeu de foot, on va pas l'insulter avec un scénario. Par contre, si on ne lui offre même pas un peu d'ambiance ''stade'', c'est même pas la peine de diffuser...

 

 

Conclusion

 

Les plus

 

- Plein de noms de joueurs

(ça change rien à l'écran...)

- Fluide

- Mention spéciale pour l'URSS

- Baballe !

Les moins

 

- Pas la moindre musique ni d'ambiance sonore

- Un gameplay bien trop limité

- Aucune variété

- Un jeu de foot

 

 

 

Note générale : 4,5/10

 

Super Kick Off, c'est un jeu qui aurait sûrement pu avoir un intérêt, il y a longtemps, pour quelqu'un d'autre. Une clarté graphique, une fluidité et un certain respect des règles du sport ne suffisent pas pour oublier que le jeu tourne en rond (comme un ballon), est particulièrement limité et répétitif, et manque cruellement d'intérêt sonore ou d'ambiance.

Enfin bon, de toute façon, j'en ai rien à foot !

 

 

Et même pas de Game Over... !

Repost 0
Published by flappy-spirit - dans test
commenter cet article
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 09:58

26/02/16

Concours

Fond Blog - Pour les intéressés!

 

P1010450

Repost 0
Published by flappy-spirit
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de flappy-spirit
  • Le blog de flappy-spirit
  • : Flappy-Spirit est un blog de test de jeux de Game Boy, principalement de première génération. Amateurs de vieux jeux ou simples curieux, soyez les bienvenus!
  • Contact

Recherche

Liens