Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 octobre 2012 3 17 /10 /octobre /2012 20:59

jaquette-le-roi-lion-gameboy-g-boy-cover-avant-g.jpg

 

 

 

Année :1994

Éditeur :Virgin

Genre :Plateforme (Le retour!)

Plateforme :Game Boy

Speedrun :Non

 

Auteur : Flappy

 

 

 

Les Aristochats

 

 

Ce test m'a été proposé BrinceDeLuvia les commentaires du blog.

 

Avant toute chose, il faut en savoir une. Très importante. Le Roi Lion, c'est le meilleur dessin animé de l'histoire de l'animation. Ouais, je fais rarement dans les grandes affirmations, mais là, pas le choix : des dessins sublimes, une musique d’anthologie, un scénario...ouais bon ok, le scénario est très classique... !

 

Lion-King--The--Virgin---U-_01.png

 

 

L'histoire met en scène 4 personnages principaux (rejoints plus tard par deux autres, tellement charismatiques que finalement eux auront droit à une série animée!) : le roi Moufasa, son fils Simba (héros de l'aventure), son frère jaloux Scar (l'oncle de Simba) et la copine de Simba, Nala.

Le film retrace une suite d’événements classiques : Scar, jaloux de son frère le tue, aidé des hyènes, ces fourbes charognards. Il en profite pour faire tuer Simba par ces mêmes hyènes, mais il parvient à s'échapper. Perdu dans le désert, il se retrouve dans une oasis où il est recueilli par Timon et Pumba, suricate et phacochère de leurs états. Ces deux personnages joyeux sont de vrais hippies, prenant la vie comme elle vient et vivant de ses bonheurs (hakuna matata). Des années plus tard, Simba est devenu adulte et Nala le retrouve. Elle lui apprend que Scar fait régner la terreur sur la savane. Ils décident donc de retourner là-bas tous les quatre et de renverser Scar.

 

Bon, l'histoire c'est ça dans les grandes lignes, et elle est très loin de montrer toutes les qualités de ce merveilleux film que je n'ai pas encore eu l'occasion de voir en version numérique (ah les VHS...!).

 

Mais que donne le jeu ? Déjà, il ne raconte pas l'histoire, du coup ce que je viens de faire ne sert pas à rien ! Celle-ci est en fait décrite par un plan fixe au début de chacun des 9 niveaux. On commence par la savane.

 

Lion-King--The--Virgin---U-_02.png

Naissance d'un futur roi

Lion-King--The--Virgin---U-_03.png

Petit Simba

Lion-King--The--Virgin---U-_04.png

Groar !

 

 

Dés le début du jeu, deux choses marquent. Indépendamment des graphismes, honnêtes bien qu'un peu sombres pour une Game Boy (mais tellement merveilleux dans les versions 16 bits!!), ce sont la maniabilité très approximative et les animations somptueuses du héros qui feront d'un côté péter un câble au joueur moyen et d'un autre l'émerveiller.

Les niveaux sont relativement longs (principalement parce qu'il faut s'y reprendre plusieurs fois sur chaque saut), et on pourra trouver un check-point en leur milieu et avant chaque boss.

 

Lion-King--The--Virgin---U-_05.png

Ca permet au moins de recycler un élément clef du film

 

 

Et je le répète : la maniabilité est affreuse. Le premier niveau n'est pas encore fini que déjà je commence à hurler contre le petit écran. Ça sent l'adaptation à la va-vite des versions colorées, c'est dommage...

La fin des niveaux permet de rencontrer un boss. Au premier niveau, il s'agit d'une des hyènes.

 

Lion-King--The--Virgin---U-_07.png

Ed ?

 

 

Le second niveau nous mène dans un niveau presque labyrinthique où l'on doit se laisser envoyer d'animaux en animaux jusqu'au bout. Si à nouveau, la maniabilité effraie, c'est par contre la musique, très fidèle à celle du film, qui fait plaisir aux esgourdes ! Pour se régénérer, Simba mange des insectes, cette idée venant de la partie du film avec Timon et Pumba. Il me semble même que dans les versions couleurs, mes passages préférés étaient ceux où on les contrôlait, à attraper des insectes au vol !

 

Lion-King--The--Virgin---U-_08.png

L’événement crinière ?

C'est mignon!

Lion-King--The--Virgin---U-_09.png

Plouf = Mort

Lion-King--The--Virgin---U-_11.png

Balancé par un singe

Lion-King--The--Virgin---U-_12.png

Trip à dos d'autruche

 

 

Malheureusement, c'est dans ce deuxième niveau que ma patience (ainsi que toutes mes vies) a atteint ses limites...par la suite, 7 autres niveaux se présenteront, du cimetière d'éléphants à la jungle en passant par une course dans un canyon à éviter des zébus (zé plus soif), avec un Simba vieillissant en cours d'aventure et changeant donc de forme et un peu de gameplay. Petit, il peut grogner pour paralyser ses adversaires. Grand, il donne des coups de griffes.

Et une petite histoire d'amour ?

 

Lion-King--The--Virgin---U-_10.png

Continue?

Lion-King--The--Virgin---U-_13.png

Non...

 

 

Graphismes : 7,5/10

 

Si les animations du héros sont excellentes, il arrive que le jeu subisse quelques ralentissements, en particulier dans le deuxième niveau, quand pas mal d'éléments doivent se déplacer. Les décors sont parfois très proches du dessin animé et des versions couleurs, parfois trop épurés. Étrangement, ce sont ces passages épurés qui montrent des ralentissements...bah.

 

 

Gameplay : 5/10

 

Oui. Car les belles animations, c'est bien. Mais les sauts d'une précision telle que...(bon ok, je sèche sur une analogie évitant d'insulter certaines personnes, je ne la ferai donc pas. Non!). Bref, une précision affreuse. Il est assez difficile de voir où on peut poser notre lion, et parfois on tombe alors qu'on pense sauter...En fait, ça arrive très souvent...

Et vraiment, ça gâche le plaisir de jeu, c'est dommage...

 

 

Durée de vie : 6,5/10

 

9 niveaux, et une difficulté suffisamment élevée pour présenter un certain challenge donnent au jeu une assez bonne durée de vie. A condition de supporter le gameplay...

 

 

Son : 9/10

 

Les thèmes du film sont très bien reproduits, c'est un vrai plaisir à écouter ! Tenez, pour exemple, voici la musique d'intro du jeu.

 

 

 

 

 

Scénario/Ambiance : 5,5/10

 

Si l'ambiance du dessin animé est assez bien reproduite, on déplorera l'absence presque totale d'explication vis à vis de l'histoire. Presque, car on a quand même droit à une petite image au début de chaque niveau, le titre du niveau étant la seule indication scénaristique. Un brin dommage...

 

 

Conclusion

 

les plus :

 

- De superbes animations

- Un personnage aux graphisme

et aptitudes évoluant

- 9 niveaux

- Les musiques du film

- Le roi lion, tout simplement !

Les moins :

 

- J'ai l'impression de me répéter, mais la maniabilité

est vraiment affreuse, surtout pour ce qui est

de gérer les sauts

- Quelques ralentissements

- Scar il est méchant !(bon ok, c'est pas un moins,

sans quoi ce film n'existerait pas!)

 

 

 

 

Note générale : 5/10

 

Reprenant les événements du film avec un graphisme passable et des animations particulièrement réussies, Le Roi Lion pèche par un gameplay malheureusement complètement raté. Finalement, et je le regrette, cette version GB n'est qu'une pale copie de ses excellentes consœurs 16 bits.

Peut-être que si Capcom si était mis (comme sur la petite sirène ou Baloo), on aurait eu une bonne simulation de tir d'insecte sur méchant lion ? En attendant, je vais tenter de trouver un bon DVD de ce film merveilleux (bon je vais me calmer là, je vire au fanatisme...!) !

 

Lion-King--The--Virgin---U-_06.png

Raplapla

Lion-King--The--Virgin---U-_14.png

Scar chuchotant à l'oreille de Mufasa

avant de le précipiter dans le vide :

« Longue vie au roi »

Partager cet article

Repost 0
Published by flappy-spirit - dans test
commenter cet article

commentaires

ratach 20/10/2012 10:02

Un peu court ce test pour le coup, mais je suis d'accord, ce jeu m'a aussi fait peter un câble, la maniabilitée est vraimant affreuse, c'est vraimant un jeu GB suréstimé.

Présentation

  • : Le blog de flappy-spirit
  • Le blog de flappy-spirit
  • : Flappy-Spirit est un blog de test de jeux de Game Boy, principalement de première génération. Amateurs de vieux jeux ou simples curieux, soyez les bienvenus!
  • Contact

Recherche

Liens